Chine : les seins de Fan Bingbing censurés à la télé

le , mis à jour le
1
Un léger décolleté, mais censuré depuis janvier dernier à la télévision chinoise...
Un léger décolleté, mais censuré depuis janvier dernier à la télévision chinoise...

Cachez ce sein que je ne saurais voir?! Depuis janvier?2015, les téléspectateurs chinois sont privés de la poitrine plantureuse de Fan Bingbing, la femme fatale du moment dans la série L?Impératrice de Chine. L?actrice, égérie des plus grandes marques de luxe, vue notamment dans X-Men: Days of Future Past (2014),  y promenait des décolletés vertigineux en incarnant à l?écran Wu Zetian, concubine devenue la première impératrice de l?histoire chinoise sous la dynastie Tang. Un âge d?or de la sensualité, dans une cour bruissant de secrets d?alcôve, au viie?siècle de notre ère. Beaucoup trop osé pour les censeurs du Parti communiste?! Le feuilleton à succès se poursuit, mais les poitrines rebondies ont été recouvertes d?un prude bandeau, déclenchant la fureur des internautes. Sur le marché noir, on s?arrache les seins de Fan Bingbing plus que des pornos japonais.

Les seins, passion de la Chine moderne

Les seins opulents sont la nouvelle passion de la Chine moderne, après des siècles de concubines sveltes et menues. Un dossier explosif, jugé sensible jusqu?au plus haut niveau du régime, qui redoute l?influence «?perverse?» de Hollywood contaminant «?la plus vieille civilisation?» de l?histoire. «?Le régime communiste reste puritain. Mais les jeunes générations des grandes villes sont en train de gagner la bataille du sexe. Les changements sont spectaculaires...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le dimanche 28 juin 2015 à 21:02

    la Chine s'américanise...