Chine : les promesses du premier ministre

le
0
Lors de sa première conférence de presse, Li Keqiang s'est engagé à lutter contre la corruption et les inégalités.

Correspondant à Pékin

Pour aller plus loin dans les réformes, la Chine va devoir s'aventurer dans des «eaux non cartographiées». L'avertissement vient du nouveau premier ministre, Li Keqiang, qui a donné sa première grande conférence de presse dimanche, pour la clôture de la session annuelle du Parlement qui marquait la fin de la transition chinoise. L'occasion pour le tout nouveau chef du gouvernement, qui voulait s'afficher détendu et souriant, d'exposer sa feuille de route.

Li Keqiang a affirmé que sa priorité numéro un serait le maintien d'une croissance durable, qu'il espère voir se situer autour de 7,5 % dans les années qui viennent. Et que le seul moyen d'y parvenir était de poursuivre volontairement les réformes. «Nous allons sûrement rencontrer des problèmes tenaces. Car pour cela nous allons devoir bousculer les gro...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant