Chine-Les opérations de refinancement désormais quotidiennes

le
0
    PEKIN/SHANGHAI, 18 février (Reuters) - La banque centrale 
chinoise a annoncé jeudi que ses opérations de refinancement 
seraient désormais quotidiennes, ce qui devrait lui permettre de 
piloter plus facilement l'évolution des liquidités en 
circulation dans le système financier. 
    Les opérations dites d'"open market" de la Banque populaire 
de Chine (BPC) avaient lieu généralement deux fois par semaine 
jusqu'à présent.  
    La BPC avait déjà augmenté la fréquence de ce type 
d'opérations depuis le 29 janvier pour assurer le maintien d'une 
liquidité suffisante pendant les festivités du nouvel an 
lunaire.  
    Des sources proches du dossier ont par ailleurs expliqué à 
Reuters que la BPC avait consulté un certain nombre de banques 
sur leurs besoins de liquidités par le biais de sa facilité de 
prêt à moyen terme, ce qui pourrait être le prélude à de 
nouvelles injections dans le système bancaire.  
    Les responsables de la banque centrale ont laissé entendre 
ces dernières semaines qu'ils étaient de plus en plus réticents 
à recourir à la baisse des taux d'intérêt ou à celle du taux des 
réserves obligatoires, le yuan restant sous pression en raison 
de l'augmentation des sorties de capitaux.  
    La BPC a en outre réduit de 15 points de base, à 2,85%, le 
taux des prêts à six mois aux banques et de 25 points, à 3%, le 
taux des prêts à un an, ont dit les sources.  
    "La facilité de prêt à moyen terme est une sorte de 
substitut à la baisse du taux des réserves obligatoires, et la 
baisse de ces taux est un substitut à celle des taux d'intérêt, 
cela permet donc à la banque centrale de faire d'une pierre deux 
coups", a expliqué Zhou Hao, économiste senior chargé des 
marchés émergents chez Commerzbank à Singapour.  
    La banque centrale a par ailleurs vendu pour 644,5 milliards 
de yuans (88,8 milliards d'euros) de devises en données nettes 
en janvier selon les calculs de Reuters, un montant en baisse 
par rapport à décembre mais qui suggère toujours un flux nourri 
de sorties de capitaux.  
    En décembre, les ventes nettes de devises avaient inscrit un 
record historique à 708,2 milliards de yuans, toujours selon les 
estimations de Reuters sur la base des données publiées par la 
BPC.  
    Les réserves de change chinoises ont diminué de 99,5 
milliards de dollars en janvier à 3.230 milliards, leur plus bas 
niveau depuis mai 2012.  
     
 
 (Bureaux de Pékin et Shanghai; Marc Angrand pour le service 
français, édité par Wilfrid Exbrayat) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant