Chine: les cybercafés forcés à l'espionnage

le
0
Pékin veut les obliger à se doter d'un logiciel permettant de traquer les activités d'un internaute pendant sa connexion.

Nouveau tour de vis sur la Toile chinoise. Pékin veut contraindre les établissements publics offrant une connexion sans fil (Wi-Fi) à se doter d'un logiciel espion. Pour une somme allant de 2000 à 6000 euros, à la charge des cafés et restaurants concernés, le service permet de traquer toutes les activités d'un internaute pendant sa connexion. La police peut notamment recevoir des relevés des sites consultés et identifier les lecteurs ou auteurs jugés subversifs. Confrontés à cette obligation d'investir une somme importante, de nombreux établissement préfèrent résilier simplement leur abonnement Wi-Fi. «Nous avons suspendu notre connexion sans fil depuis déjà une semaine. Le logiciel demandé par les autorités est trop cher pour nous», confie une employée d'un café du district de Haidian à Pékin, jointe par téléphone.

D'autres ignorent encore la nouvelle règle mise en place par les censeurs du Parti, comme ce petit café du quartier de Xicheng, toujours da

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant