Chine: les constructeurs misent sur des voitures ultra-connectées

le
0
Chine: les constructeurs misent sur des voitures ultra-connectées
Chine: les constructeurs misent sur des voitures ultra-connectées

Cartes interactives, réseaux sociaux et wifi dans l'habitacle: en Chine, les constructeurs misent sur l'essor des voitures ultra-connectées et s'allient aux géants de l'internet local -- notamment les marques haut-de-gamme soucieuses de séduire de jeunes acheteurs chinois accros au web.En plein ralentissement du premier marché mondial, les allemands Audi et Mercedes-Benz (groupe Daimler) se réjouissaient cette semaine au Salon de Pékin de l'âge moyen de leurs acheteurs en Chine: seulement 36 ans pour le premier, et 37 ans pour le second.De quoi conforter leurs ventes futures dans le pays s'ils fidélisent ce public exigeant. Par comparaison, les acheteurs de Mercedes aux Etats-Unis sont âgés en moyenne de 54 ans, selon IHS Automotive.Ces clients chinois "sont fous d'internet, ils veulent être à la pointe de la connectivité, donc il faut offrir les meilleures technologies", a expliqué Hubertus Troska, dirigeant de Daimler responsable de la Chine.D'où l'attrait des voitures avec écrans tactiles et connexion intégrée aux réseaux 4G.Les Chinois sont très demandeurs "d'une cartographie à jour, avec +points d'intérêt+ (restaurants, boutiques alentours)", confirme à l'AFP Céline Le Cotonnec, responsable des services connectés pour le français PSA Peugeot Citroën en Chine."Ils sont aussi particulièrement sensibles aux messageries sociales et aux jeux", ajoute-t-elle. Autant de moyens d'affronter les embouteillages chroniques des villes chinoises.Les technologies de connectivité automobile devraient représenter d'ici à 2021 un marché mondial d'environ 123 milliards d'euros, selon le cabinet PwC.En Chine, avec ses quelque 600 millions d?usagers de smartphones, l'argument de vente sera crucial: selon une étude de McKinsey en 2015, 60% de sondés chinois se disaient prêts à changer de voiture à seule fin d'avoir accès à leurs applications et contenus numériques... contre 20% des Allemands.- Baidu contre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant