Chine : les bourses plongent après un mouvement de panique

le , mis à jour le
9
Chine : les bourses plongent après un mouvement de panique
Chine : les bourses plongent après un mouvement de panique

Après le Grèce, la Chine ? Les nouvelles alarmantes venues d'Asie pourraient bien finir par donner quelques sueurs froides sur les marchés occidentaux. La Bourse de Shanghai a dévissé de quasiment 6% ce mercredi en clôture, dans un climat de panique générale en dépit de nouvelles mesures d'urgence des autorités et de la suspension des échanges sur quelque 1300 titres des marchés chinois.

«C'est un véritable mouvement de panique, comme un couteau en train de tomber : je ne suggérerai à personne de l'attraper au vol», grinçait Tony Chu, gérant du fonds RS Investment Management, cité par Bloomberg News. Les places chinoises ont abandonné plus de 30% en trois semaines, voyant s'envoler plus de 3200 milliards de dollars (2890 milliards d'euros) en valeur — selon une estimation publiée par Bloomberg —, soit une douzaine de fois le PIB de la Grèce l'an dernier.

La débâcle se poursuivait ce mercredi dans un climat d'affolement général, qu'aucune admonestation ou annonce du gouvernement ne parvenait à juguler. Et ce alors que la contagion gagnait la Bourse de Hong Kong, qui a plongé de 5,84%.

Les autorités chinoises avaient pourtant dévoilé précipitamment tout un train de nouvelles mesures, adoptées à marche forcée mais impuissantes à inverser la tendance. Les compagnies d'assurance sont ainsi désormais autorisées à placer une proportion accrue de leurs actifs en Bourse. Pékin s'est également engagé à ouvrir des lignes de crédit de 260 milliards de yuans (43 milliards de dollars, 38,8 milliards d'euros) aux maisons de courtage pour qu'elles poursuivent leurs acquisitions de titres en Bourse.

Les investisseurs en viennent à vendre les valeurs sûres»

La banque centrale a elle promis dans un communiqué de soutenir le «développement stable» des marchés, en assurant un financement aux «opérations sur marge» (achats d'actions par endettement). Enfin, une centaine de grands groupes étatiques chinois ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3479720 le jeudi 9 juil 2015 à 08:45

    il fait +6.49%

  • G.111111 le jeudi 9 juil 2015 à 08:11

    encore un journaleux basher

  • ccondem1 le jeudi 9 juil 2015 à 07:26

    Démentiel que les banques centrales se permettent d'intervenir sans cesse sur des marchés devenus totalement artificiels. Le prix du SSE est entre 2500 et 3000, grand maximum.

  • M6111389 le jeudi 9 juil 2015 à 07:21

    Mouvement de Panique ? ................ Le Schangai Composite gagne encore 50% depuis le premier Janvier. ........ Moi j'appelle cela un mouvement de correction souhaitable voir indispensable.

  • kpm745 le jeudi 9 juil 2015 à 07:17

    Ne pas oublier que la bourse en chine a pris 125%

  • talobre le jeudi 9 juil 2015 à 00:10

    Ceux qui ont provoqué cela risquent fort de le regretter amèrement

  • pierry5 le mercredi 8 juil 2015 à 23:29

    Le gouvernement chinois s'est engagé à ouvrir des lignes de crédit de 43 Mlds de dollar pour maintenir une bulle.........car si ça continue comme cela, des banques pourraient faire faillite.

  • fred1903 le mercredi 8 juil 2015 à 23:06

    CA c'est carrément HALLUCINANT Pékin s'est également engagé à ouvrir des lignes de crédit de 260 milliards de yuans (43 milliards de dollars, 38,8 milliards d'euros) aux maisons de courtage pour qu'elles poursuivent leurs acquisitions de titres en Bourse.

  • kwatao le mercredi 8 juil 2015 à 23:03

    comme d'habitude les gros vont se gaver en rachetant pour rien des milliards de titres et dans quelques jours ça commencera a remonter. Mais les petits porteurs seront ruines.