Chine : le yuan dévalué, toutes les Bourses européennes en baisse

le , mis à jour à 09:47
5
Chine : le yuan dévalué, toutes les Bourses européennes en baisse
Chine : le yuan dévalué, toutes les Bourses européennes en baisse

C'est une dévaluation par étapes qui fait frémir les bourses du monde entier. Pour le deuxième jour consécutif, mercredi, la Banque centrale de Chine (PBOC) a abaissé fortement le taux de référence du yuan face au dollar, à 6,3306 yuans pour un dollar, contre 6,2298 yuans mardi. La PBOC avait déjà réduit ce taux de référence de près de 2% mardi, soit la plus brutale dépréciation depuis 2005. Cette décision vise, selon les observateurs, à relancer le commerce extérieur chinois, dont les difficultés nuisent à l'économie du pays. Pénalisées par le niveau élevé du yuan, les exportations de la Chine s'étaient effondrées de plus de 8% sur un an en juillet.

La PBOC avait averti mardi que cette soudaine baisse du niveau du yuan était «une action unique» et ne se répéterait pas, car reflétant simplement une nouvelle façon de le calculer, en tenant davantage compte des fluctuations de l'offre et de la demande sur le marché. Néanmoins, le taux annoncé mercredi matin par la banque centrale est encore plus bas que le niveau atteint mardi en clôture par la devise chinoise à l'issue des échanges de la journée, à 6,3232 yuans pour un dollar. Le yuan a perdu 3,5% par rapport au billet vert depuis deux jours.

Pour les analystes, la décision chinoise pourrait être liée à la volonté de Pékin de voir le yuan rejoindre le club fermé des grandes monnaies mondiales de référence. La Chine ambitionne d'élargir l'usage de sa monnaie hors de ses frontières en obtenant son inclusion dans les Droits de tirage spéciaux (DTS), l'unité de compte du Fonds monétaire international actuellement composée de quatre devises (dollar, euro, livre et yen). Mais le FMI, qui prendra sa décision en novembre, a récemment posé ses conditions : la monnaie chinoise doit ainsi évoluer en fonction des fluctuations du marché et doit être «librement utilisable». Mardi, peu avant que soit annoncée la deuxième dévaluation, le Fonds ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 1REK1 le mercredi 12 aout 2015 à 10:21

    pourquoi sur bourso n'a t'on pas le droit d'écrire que la finance est aux mains des ban--dits ?

  • 1REK1 le mercredi 12 aout 2015 à 10:17

    et bourso aussi !!!

  • 1REK1 le mercredi 12 aout 2015 à 10:16

    c nul

  • melvyn1 le mercredi 12 aout 2015 à 09:36

    et l'euro monte par rapport au dollar ! a quant une dévaluation de l'euro ! Nous sommes en guerre des monnaies ...........................

  • SM7 le mercredi 12 aout 2015 à 09:23

    Sont pas content que leur bourse ait chuté et pas la notre, donc ils ont fait en sorte que notre indice s’effondre lui aussi, le péril jaune en quelque sorte.