Chine : le Tibet s'invite au congrès

le
0
Depuis l'ouverture jeudi du congrès du Parti communiste à Pékin, sept Tibétains se sont immolés par le feu. » Pékin face aux torches humaines de la colère

Le dernier Tibétain à s'être donné la mort par les flammes est un jeune qui n'avait pas plus de 18 ans. Gonpo Tsering s'est immolé samedi devant un monastère de Hezuo, dans la province du Gansu. Et vendredi, des manifestations d'une ampleur sans précédent ont eu lieu à Tongren, dans la province du Qinghai. Des milliers de personnes, essentiellement de jeunes étudiants, ont protesté contre «l'oppression chinoise» et appelé au «retour du dalaï-lama».

Un porte-parole du gouvernement tibétain en exil à Dharamsala, Lobsang Choedak, a confirmé à l'AFP que l'intensification du mouvement «vise à adresser un message fort au nouveau leadership». Les autorités redoutent par-dessus tout une immolation au c½ur de Pékin, et des hommes équipés d'extincteurs sont déployés place Tiananmen, aux abords du Palais ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant