Chine-Le secteur financier au secours de la Bourse

le , mis à jour à 14:43
0

(Actualisé avec précisions, annonce des gestionnaires de fonds) PEKIN, 4 juillet (Reuters) - Les principales sociétés de Bourse chinoises et 25 des plus importantes sociétés de gestion de fonds communs de placement du pays ont annoncé samedi des mesures pour tenter d'endiguer la chute des marchés boursiers du pays, qui atteint près de 30% depuis la mi-juin. Les 21 plus importantes sociétés de courtage du pays ont ainsi promis d'investir au moins 120 milliards de yuans (17,4 milliards d'euros) en actions tandis que les dirigeants de 25 des principaux fonds communs de placement (FCP) ont annoncé qu'ils allaient souscrire à des fonds de leur propre entreprise. Les gestionnaires de FCP vont aussi s'efforcer d'accélérer les procédures d'homologation et d'émission de fonds en actions, a précisé la fédération chinoise de gestion d'actifs dans un communiqué publié sur son site internet à l'issue d'une réunion à Pékin. La chute des marchés boursiers chinois ces dernières semaines préoccupe les autorités de Pékin comme les investisseurs étrangers, qui craignent de voir cette correction déstabiliser la deuxième économie mondiale, avec à la clé des répercussions internationales. La série de mesures adoptées par Pékin au cours de la semaine écoulée, dont une baisse des taux d'intérêt, n'a pas réussi à enrayer la chute des Bourses: l'indice SSEC de la place de Shanghai a encore reculé de 5,8% vendredi, clôturant à 3.684 points .SSEC . DES MESURES JUGÉES CONFUSES Le marché actions chinois avait plus que doublé en moins d'un an avant d'entamer sa chute mi-juin, une envolée favorisée par le recours à l'emprunt, outil privilégié de spéculation. Les sociétés de courtage réunies samedi à Pékin pour débattre de l'évolution du marché ont exprimé leur "pleine confiance" dans le développement des marchés de capitaux en Chine, précise dans un communiqué la Securities Association of China (SAC). "Vingt et une sociétés de courtage en actions vont investir ensemble 15% des actifs nets à fin juin, ou pas moins de 120 milliards de yuans, dans des fonds indiciels investis en grandes valeurs", explique-t-elle, ajoutant que ces titres ne seront pas revendus tant que l'indice SSEC restera sous le seuil de 4.500 points. Pour Hong Hao, un responsable de la stratégie d'investissement de BoCom International, les mesures annoncées ces derniers jours sont confuses et il est peu probable qu'elles permettent d'enrayer la baisse du marché boursier. Au contraire, ajoute-t-il, elles risquent de créer des distorsions problématiques. "Environ 120 milliards de yuans, ce n'est pas suffisant, mais si on utilise l'effet de levier, on pourrait atteindre plus de 500 milliards de yuans, ce qui pourrait avoir un certain effet", a-t-il dit. Il précise que les investissements annoncés porteront principalement sur les grandes valeurs et pas sur les petites capitalisations, qui ont la préférence des petits porteurs mais parmi lesquelles on trouve beaucoup de titres surévalués figurant parmi les plus lourdement sanctionnés ces derniers jours. (Michael Martina; Eric Faye pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant