Chine-Le Quotidien du peuple accusé de dissimuler des nouvelles

le
0

PEKIN, 19 octobre (Reuters) - L'organisme chargé de la lutte contre la corruption en Chine accuse le Quotidien du peuple, organe officiel du Parti communiste chinois (PCC), de mauvaises pratiques et notamment de dissimulation de nouvelles moyennant finances. Sous la présidence de Xi Jinping, la Chine a engagé une campagne massive de lutte contre la corruption. Le gouvernement accuse depuis longtemps certains journalistes de dissimuler les informations ou de traiter des informations plus favorablement qu'elles ne le mérite contre de l'argent. A l'issue de sa dernière inspection au Quotidien du peuple, la Commission centrale pour l'inspection de la discipline, l'organe du PCC chargé de la lutte anti-corruption, a déclaré avoir découvert "de graves problèmes" bien que les articles du journal aient créé un "bon climat" dans la lutte contre la corruption. Dans un communiqué publié dimanche soir, la Commission accuse certains services du Quotidien du peuple d'"accepter de l'argent en échange de la publication, ou de la non publication, d'informations, ou de se livrer à du chantage à propos d'informations". Dans le communiqué de la Commission, le rédacteur en chef du Quotidien du peuple, Yang Zhenwu, déclare que le rapport des inspecteurs sera utilisé comme un signal d'alarme pour faire en sorte que les mesures de lutte contre la corruption soient totalement appliquées. (Ben Blanchard; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant