Chine : le procès du football corrompu a débuté

le
0
Accusé d'avoir touché des pots-de-vin, l'ex-président de la fédération nationale de football affirme avoir été torturé par la police.

Xie Yalong, ex-patron du football chinois.
Xie Yalong, ex-patron du football chinois. Crédits photo : CHINA DAILY/REUTERS

C'est le scandale dans le scandale. Le procès du football chinois corrompu a débuté en fanfare, avec une grave mise en cause des méthodes de la police. Dès son ouverture, mardi, à Dandong, dans la province nordiste du Liaoning, l'ancien patron de la fédération chinoise de football a affirmé avoir été torturé. Sur une affaire aussi médiatique, la sortie fait désordre.

Xie Yalong, 56 ans, aurait subi différentes formes de violence, des chocs électriques, des coups au visage et la privation de sommeil. «Il a avoué seulement parce qu'il voulait rester en vie, pour pouvoir un jour se sentir en sécurité devant une caméra de la télévision, a déclaré l'avocat Jin Xiaoguang, il voulait que sa famille puisse connaître la vérité, et que son fils sache quel père il était». La s½ur de Xie a ajouté qu'il avait fait un malaisecardiaque, après avoir été frappé avec un bâton

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant