Chine : le président Xi Jinping entame sa première tournée européenne

le
0
Chine : le président Xi Jinping entame sa première tournée européenne
Chine : le président Xi Jinping entame sa première tournée européenne

C'est une visite de courtoisie autant qu'une affirmation du nouveau rôle de la Chine sur l'échiquier mondial. Le président chinois Xi Jinping est arrivé samedi aux Pays-Bas pour donner le coup d'envoi de sa première visite officielle en Europe. Une tournée qui intervient un après son accession au pouvoir et à l'heure où le continent européen connaît sa pire crise diplomatique depuis la Guerre froide avec le rattachement de la Crimée à la Russie. Le leader chinois sera notamment de passage en France du 25 au 28 mars.

L'avion du président chinois a atterri un peu après midi à Amsterdam. C'est la première fois qu'un chef de l'État chinois effectue une visite officielle aux Pays-Bas. Il devrait rencontrer le Premier ministre Mark Rutte après avoir été accueilli sur le tarmac par le roi Willem-Alexander et son épouse, la reine Maxima. 

Pékin aux côtés de Moscou sur la Crimée

Xi Jinping est accompagné de son épouse, la populaire chanteuse et général de l'armée chinoise Peng Liyuan, et de quelques 200 hommes d'affaires, qui doivent notamment participer à un forum économique sino-néerlandais dimanche et signer par la suite plusieurs accords commerciaux en France.

Ce forum aura lieu à la veille d'une réunion du G7, les sept pays les plus industrialisés - Royaume-Uni, France, Canada, Allemagne, Italie, Japon et Etats-Unis - sur les sanctions à prendre contre la Russie, critiquée par l'Occident sur la Crimée. Pékin, qui affiche une indulgente neutralité à l'égard de Moscou, s'est abstenu samedi dernier lors du vote au Conseil de sécurité de l'ONU condamnant le référendum en Crimée, approuvé par tous les autres membres mais bloqué par un véto russe.

Une rencontre avec Hollande prévue

Le président Xi Jinping devra défendre cette position devant Barack Obama, qu'il devrait rencontrer à La Haye en marge du sommet sur la sécurité nucléaire. Il devrait également aborder la crise en Ukraine lors de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant