Chine : le poulet de Loué s'exporte enfin en Chine

le
3
Chine : le poulet de Loué s'exporte enfin en Chine
Chine : le poulet de Loué s'exporte enfin en Chine

C'est un nouveau marché porteur pour Loué. La Chine a enfin donné son feu vert à l'importation de volailles de Loué, élevées en plein air. La décision intervient après des années de démarches, selon le responsable de la coopérative. «On va commencer par les pattes de poulet, de qualité supérieure aux volailles locales mais on espère bien aller plus loin» a indiqué Yves de La Fouchardière décidé «à aller chercher la clientèle où elle se trouve».

Il a fallu près de quatre ans pour que la demande d'agrément de l'abattoir soit validée, dans la foulée de la visite en France du président chinois Xi Jinping, fin mars. Les premiers chargements sont partis fin avril.

«Pour le moment, on va fournir des pattes en Label Rouge mais nous sommes prêts à répondre aussi en bio», détaille Yves de La Fouchardière qui refuse de fixer un objectif chiffré. «Mais si on pouvait viser un poulet de Loué pour dix mille (poulets consommés en Chine) ce serait déjà pas mal», estime-t-il.

300 000 tonnes de poulet importé en Chine chaque année

L'empire du milieu importe chaque année près de 300 000 tonnes de poulets, l'une des protéines les moins chères, mais produit environ 15 000 tonnes de volailles, essentiellement en batterie c'est à dire enfermées 24 heures sur 24 et en croissance accélérée de 30 à 40 jours.

Les poulets de Loué, élevés par un millier d'éleveurs certifiés dans la Sarthe (Ouest), en plein air et pendant trois mois, selon le cahier des charges du Label Rouge et de l'appellation IGP (Indication géographique protégée) constituent une exception dans le monde : «Un milliard de poulets naissent et meurent chaque semaine, à 95% en batterie», souligne Yves de La Fouchardière.

«Chaque fois qu'une délégation chinoise est venue visiter nos élevages elle se montrait très surprise», confie-t-il. Il leur a d'ailleurs fait déguster les poulets de Loué rôtis, une découverte, et aussi découpés ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4328752 le samedi 17 mai 2014 à 11:47

    Montebourg va chanter....... cocorico !

  • imagine7 le samedi 17 mai 2014 à 09:47

    Chez moi pour élevé un poulet il faut 6 mois !!

  • fquiroga le samedi 17 mai 2014 à 08:31

    Bonjour la trace carbone.....