Chine-Le naufrage sur le Yangtsé a fait près de 400 morts

le , mis à jour à 09:54
0

(Bilan actualisé, précisions, citations) par Megha Rajagopalan et Joseph Campbell JIANLI, Chine, 6 juin (Reuters) - Le bilan du naufrage d'un bateau de croisière, lundi soir sur le fleuve Yangtsé en Chine, atteint désormais 396 morts, a annoncé samedi un porte-parole du gouvernement. L'Etoile de l'Orient, qui transportait 456 personnes, a chaviré sous l'effet d'une tornade. Quatorze survivants seulement ont été retrouvés, dont le capitaine. Une cinquantaine de personnes sont encore portées disparues. Les équipes de sauvetage fouillent la cabine du navire, en quête d'autres corps. Le bateau a été redressée vendredi. Jiang Zhao, directeur général de l'entreprise qui exploite l'Etoile de l'Orient, s'est incliné en guise d'excuses pour l'accident lors d'une interview avec la presse d'Etat diffusé vendredi soir. Il s'est engagé à coopérer "totalement" avec les enquêteurs. Le capitaine du navire et le chef mécanicien sont interrogés dans les locaux de la police. Selon les premiers éléments de l'enquête, le bateau n'était pas surchargé et disposait de suffisamment de gilets de sauvetage à bord. Le nouveau bilan excède celui du Sewol, un ferry qui avait fait naufrage en avril 2014 en Corée du Sud entraînant la mort de 304 personnes, pour la plupart des enfants qui étaient en voyage scolaire. Il s'agit aussi de la catastrophe la plus grave de ce type en Chine depuis près de 70 ans. PEU D'INFORMATION Plus de 1.400 proches des victimes se sont rendus à Jianli, dans la province de Hubei, à l'endroit où le naufrage a eu lieu. Nombre d'entre eux se disent frustrés du peu d'information donné par le gouvernement. Des proches des familles ont dit à Reuters s'inquiéter des mesures de sécurité déployées autour d'eux, dont le nombre de voitures de police garées aux abords des hôtels où il sont logés. "Tout ceux qui viennent ici sont contrôlés. Parce que, fondamentalement, il n'y a pas de liberté (...). Le gouvernement a peur", a dit un homme, qui a perdu plusieurs proches. Samedi matin, la conférence de presse quotidienne qui fait le point pour les familles a été abrégée après un début d'altercation avec un représentant des autorités locales. Une femme a été emmenée hors de la salle après s'être évanouie. "Il n'y a aucune information. Nous sommes tous les jours ici en train de tergiverser, de perdre du temps. Nous n'avons pas de réponse précise, on ne nous informe d'aucun progrès", a déclaré Wang Shuang, un jeune de 24 ans, dont la mère et l'oncle se trouvaient sur le bateau. Conscient de ce dossier sensible, le comité permanent du bureau politique du Parti communiste a appelé les autorités locales à "protéger sérieusement la stabilité sociale". L'Etoile de l'Orient avait appareillé de Nankin, capitale de la province du Jiangsu, et devait se rendre à Chongqing, municipalité autonome du centre du pays. (Benoît Van Overstraeten et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant