Chine : «La situation est inquiétante»

le
0
INTERVIEW - Selon Luca Silipo, chef économiste Asie Pacifique de Natixis à Hongkong, Pékin dispose de peu de moyens, à court terme, pour faire face au ralentissement de son économie.

Propos recueillis par notre correspondant à Pékin

LE FIGARO. - Le ralentissement chinois est-il si sérieux que cela?

Luca SILIPO. - Je suis beaucoup moins optimiste qu'il y a quelques mois. Faute d'avoir ½uvré plus tôt, les dirigeants chinois ont peu de marges de man½uvre. Et la transition politique retarde la prise de mesures plus hardies.

C'est le commerce extérieur qui alimente l'inquiétude...

C'était inévitable. Il y a des raisons cycliques avec la baisse de la demande en Europe et aux États-Unis. Mais il y a aussi des raisons structurelles: le protectionnisme, avec un nombre record de cas portés devant l'OMC depuis cinq ans; la reprise même timide de l'emploi industriel aux États-Unis; les problèmes bancaires américains et européens.

Quelle peut-être la réponse de la Chine?

À court terme, Pékin a peu de moyens à sa disposition. En 2007, la Chine avait commencé une montée en gamme de son industrie, mais ce mouvement a été stoppé par la cris

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant