Chine-La reprise de certains prêts sur marge dope la confiance

le
0
    SHANGHAI, 21 mars (Reuters) - La décision de l'organisme 
public chinois de prêts sur marges de reprendre son activité de 
crédit à plus court terme et d'abaisser les coûts d'emprunt a 
envoyé un signal positif fort sur les marchés, rapportent des 
analystes lundi. 
    Le China Securities Finance Corporation (CSF), qui prête de 
l'argent pour le financement sur marges, a annoncé vendredi que 
son activité de prêts sur des périodes allant de sept à 182 
jours serait ouverte à tous les intermédiaires à partir de 
lundi. Cela revient à la reprise du financement à 7, 14, 28 et 
91 jours, après 18 mois d'interruption. 
    En outre, le CSF a annoncé de nouveaux taux d'intérêt pour 
cette activité, une mesure qui, selon le journal officiel 
Securities Times, revient à une baisse de 30% des coûts de 
crédit. 
    Les marchés chinois ont gagné plus de 2% sur la nouvelle. 
L'indice CSI300  .CSI300  des valeurs vedettes cotées à Shanghai 
et Shenzhen a pris 2,44% et l'indice composite de Shanghai 
 .SSEC  a avancé de 2,20%. 
    "C'est un signal clair que les régulateurs sont disposés à 
apporter au marché un financement plus facile et moins cher", 
dit Wang Yu, analyste chez Pacific Securities. 
    "Même si elle ne va pas se traduire immédiatement par une 
forte activité pour les brokers, il ne fait aucun doute que 
cette mesure dope la confiance des investisseurs, dans la série 
des récentes annonces du nouveau responsable des marchés." 
    Depuis sa nomination le mois dernier à la tête du régulateur 
boursier, la Securities Regulatory Commission (CSRC), Li Shiyu a 
notamment laissé entendre que le projet de réforme des offres 
publiques d'achat pourrait être reporté.  
    Le niveau élevé d'endettement sur le marché d'actions a été 
évoqué comme un élément majeur d'explication de la déroute des 
marchés l'été dernier, qui a déclenché une série de mesures e 
soutien sans précédent du gouvernement chinois. Malgré plusieurs 
tentatives de rebond depuis, les grands indices n'ont repris 
qu'environ 10% par rapport à leurs points bas d'août.  
    Le montant des prêts sur marges en cours, c'est-à-dire 
l'argent que les investisseurs empruntent aux sociétés de Bourse 
pour acheter des actions, a diminué à 837,3 milliards de yuans 
au 18 mars, contre un pic de 2.270 milliards en juin dernier. 
    Le sentiment de marché a également été renforcé au cours du 
week-end par le rappel par des dirigeants chinois, dans le cadre 
d'un forum, que l'économie du pays montrait des signes 
d'amélioration et que les sorties de capitaux se calment. 
 
 (Samuel Shen et John Ruwitch, Juliette Rouillon pour le service 
français, édité par Véronique Tison) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant