Chine : la fin de la bulle immobilière fait souffrir de nombreux secteurs

le
0
En Chine, l'immobilier, pilier de la croissance intérieure, pèse plus de 10% du PIB. La priorité du gouvernement est d'éviter à tout prix l'éclatement de la bulle immobilière.

Piloté par le gouvernement, le dégonflement de la bulle immobilière chinoise fait souffrir de nombreux secteurs, ce qui explique, en partie, le ralentissement de la deuxième économie mondiale. En Chine, l'immobilier, pilier de la croissance intérieure, pèse plus de 10% du PIB.

Les prix de l'immobilier sont en baisse depuis quatre mois. Sur les 100 villes les plus importantes de Chine, 60 ont vu les prix baisser, y compris Shanghaï et Pékin. Selon l'agence de notation Standard & Poor's, les prix devraient continuer à chuter en moyenne de 10% d'ici un an.

Près de 200 agences immobilières ont dû fermer à Pékin ces dernières semaines. Contraints de brader les appartements non vendus, certains promoteurs vont même jusqu' à offrir un garage gratuit, voire une grosse voiture pour convaincre les clients. Furieux d'avoir acheté au prix fort avant la baisse des prix, de nombreux acquéreurs de logement de luxe à Shanghaï ont vivement protesté en décembre et demandé l'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant