Chine : la délicate visite de Hillary Clinton

le
0
La question des droits de l'homme s'est invitée dans le dialogue économique et stratégique sino-américain.

Correspondante à Washington

Depuis son arrivée aux affaires, l'Administration Obama avait choisi de compartimenter les dossiers dans sa relation avec la Chine. Cette approche visait à empêcher le passif des violations des droits de l'homme en terre chinoise de ricocher sur le reste. Le credo de la Maison-Blanche était que le dialogue économique et stratégique avec Pékin était trop important pour être excessivement parasité par la question des libertés politiques. «Nous devons continuer de mettre la Chine sous pression, avait déclaré la secrétaire d'État Hillary Clinton lors de son premier voyage en 2009. Mais notre pression ne doit pas interférer avec la crise économique, le changement climatique et les crises dans le domaine de la sécurité.»

Cette semaine pourtant, Hillary Clinton, dont l'arrivée est prévue à Pékin mercredi matin pour des discussions officielles programmées jeudi et vendredi, n'aura pas le choix. Elle qui espérait centrer le grand rendez-v

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant