Chine: la croissance redevient prioritaire

le
0
La Banque centrale chinoise a annoncé mercredi une baisse de 50 points de base du ratio de réserves obligatoires des banques, pour la première fois depuis trois ans.

De notre correspondant à Pékin.

Entre deux maux - deux risques tout au moins -, la Chine a choisi le moindre. Entre l'inflation et l'essoufflement de la croissance, Pékin a estimé que le deuxième problème était le plus sérieux. La Banque centrale chinoise a annoncé mercredi une baisse de 50 points de base du ratio de réserves obligatoires des banques, pour la première fois depuis trois ans. Il passera ainsi de 21,5% à 21%. Un spectaculaire assouplissement du crédit, qui marque un tournant dans la politique de Pékin.

Les analystes s'attendaient à une telle mesure, mais pas avant le début de l'année prochaine. La Chine a pris tout le monde de court. Pour le plus grand bonheur des marchés - le retournement à la hausse des places européennes, qui avaient ouvert en recul jeudi matin, a commencé avec cette annonce. Ces derniers mois, au contraire, les autorités chinoises avaient relevé à plusieurs reprises ces ratios. La priorité était à la lutte contre l'inflat

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant