Chine-La banque centrale injecte des liquidités-presse

le
0

SHANGHAI, 17 septembre (Reuters) - La banque centrale chinoise est en train d'apporter un montant total de 500 milliards de yuans (62,8 milliards d'euros) de liquidités aux principales banques du pays selon des informations de presse suggérant que les autorités redoublent d'efforts pour soutenir une économie qui montre des signes d'essoufflement. Citant un responsable bancaire, le Wall Street Journal rapporte mercredi que la Banque populaire de Chine injecte 100 milliards de yuans vers chacune des cinq premières banques du pays, sous la forme de prêts à trois mois. Contacté par Reuters, un porte-parole de la banque centrale a dit : "Nous ferons une annonce si nous avons du nouveau". "A nos yeux, (cette mesure) est surtout destinée à fournir des liquidités afin d'éviter une potentielle pénurie dans le système bancaire dans les semaines à venir", estime Jian Chang, économiste chez Barclays. Au vu du montant injecté, la mesure de la Banque populaire de Chine est susceptible d'avoir le même effet qu'un assouplissement monétaire. La multiplication de signes reflétant un ralentissement de la croissance économique chinoise a conduit ces derniers temps nombre d'économistes à anticiper une forme ou une autre d'assouplissement de l'accès au crédit. La production industrielle chinoise a augmenté en août à son rythme le plus faible depuis près de six ans et la croissance a aussi ralenti dans d'autres secteurs de l'économie, selon des données officielles publiées au cours du week-end. ID:nL6N0RF0M6 Ces données ont conduit certains à revoir à la baisse leurs prévisions pour 2014 alors que le Premier ministre Li Keqiang vient de réaffirmer l'objectif officiel d'une hausse de 7,5% du produit intérieur brut (PIB) cette année. ID:nL6N0RG1SL La croissance chinoise a ralenti à 7,4% en rythme annuel au premier trimestre 2014, son plus bas niveau depuis 18 mois, puis est remontée à 7,5% sur la période avril-juin après l'annonce d'un train de mesures de relance. Les indicateurs plus que mitigés des mois de juillet et d'août montrent que l'effet de ces mesures s'atténue rapidement. (Lu Jianxin et Kazunori Takada, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant