Chine-Japon : le conflit coûte déjà 300 millions

le
0
La facture du conflit Chine-Japon sur les îles Senkaku ne cesse de s'alourdir. Tokyo menace de délocaliser ses usines en Asie du Sud-Est.

Les chiffres commencent à tomber. Plus de 100 millions d'euros de dégâts matériels ont d'ores et déjà été déclarés aux assureurs par les entreprises japonaises implantées en Chine, victimes des violentes manifestations contre l'Archipel provoquées par la décision du gouvernement nippon de racheter les îles Senkaku également revendiquées par l'empire du Milieu.

Ce chiffre, dévoilé jeudi par un haut fonctionnaire du gouvernement nippon, vient s'ajouter aux quelque 200 millions d'euros de pertes annoncées par les constructeurs automobiles obligés de fermer des usines. Dès le 20 septembre dernier, la production perdue s'élevait à 14.000 véhicules et le bilan risque de s'aggraver si le sentiment anti-japonais dure chez les consommateurs.

Lundi dernier, les organisateurs chinois d'une grande foire industrielle organisée jusqu'à la fin de la semaine dans la ville de Chengdu ont purement et simplement prié les entrepreneurs japonais de la quitter. Ils étaient une soix

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant