Chine/Indicateurs-Nouvelle contraction dans l'industrie en avril

le , mis à jour le
0

SHANGHAI, 23 avril (Reuters) - Les indicateurs économiques de la Chine publiés depuis le début du mois: * CONTRACTION DANS L'INDUSTRIE EN AVRIL, SELON LE PMI HSBC/MARKIT 23 avril - L'activité du secteur manufacturier en Chine s'est contractée en avril pour le deuxième mois consécutif, montre l'indice PMI HSBC/Markit publié jeudi qui suggère que les conditions économiques continuent de se détériorer en dépit de la politique musclée de la Banque centrale L'indice est tombé à 49,2 en avril, restant sous la barre des 50 qui sépare la contraction de la croissance. Les économistes interrogés par Reuters anticipaient un indice à 49,6, comme en mars. * LE CRÉDIT BANCAIRE, EN HAUSSE EN MARS, BAT LE CONSENSUS 14 avril - Les banques chinoises ont accordé en mars des nouveaux prêts d'un montant global de 1.180 milliards de yuans (179,8 milliards d'euros), supérieur aux attentes, montrent les chiffres officiels publiés mardi. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un montant total de 1.030 milliards de yuans de nouveaux prêts, après 1.020 milliards en février. Malgré l'augmentation du crédit bancaire, la masse monétaire M2 a vu sa croissance ralentir le mois dernier, à 11,6% sur un an contre 12,3% attendu et 12,5% en février. Ce ralentissement pourrait accroître la pression sur les autorités monétaires et politiques en faveur de nouvelles mesures de soutien à l'économie. L'encours total de crédit était en hausse de 14% sur un an en mars, alors que analystes interrogés par Reuters prévyaient un chiffre de 14,5% en moyenne. La banque centrale précise que le financement social total (TSF, qui recouvre les principaux moyens de financement de l'économie réelle) était de 1.180 milliards de yuans en mars et de 4.610 milliards sur l'ensemble du premier trimestre, contre 5.600 milliards sur les trois premiers mois de 2014. Sur ce total, les nouveaux prêts bancaires ont représenté 3.610 milliards sur janvier-mars, contre 3.000 milliards un an plus tôt. * L'INFLATION INCHANGÉE MAIS SUPÉRIEURE AUX ATTENTES 9 avril - L'indice chinois des prix à la consommation est resté inchangé à 1,4% en mars sur une base annuelle mais dépasse d'un dixième les attentes des analystes interrogés par Reuters, a annoncé vendredi le Bureau national des statistiques. Les prix à la production reculent quant à eu de 4,6%, toujours en rythme annuel, alors que les investisseurs s'attendaient à une baisse de 4,8% comme en février. LEAD 1 ID:nL5N0X70MN * REGAIN D'ACTIVITÉ DANS LES SERVICES EN MARS - PMI MARKIT 3 avril - L'activité dans le secteur des services en Chine s'est accrue en mars, mais les croissances de l'emploi et des nouvelles commandes ont nettement ralenti, tout en restant positives. L'indice des directeurs d'achats (PMI) HSBC/Markit est ressorti à 52,3 le mois dernier, contre 52,0 en février, et reste bien au-dessus de la barre des 50 qui sépare contraction et expansion de l'activité. Mais cette légère hausse est ternie par une faible croissance des emplois, dont la composante tombe à son plus bas niveau depuis dix mois, à 51,1. La croissance des nouvelles commandes est à un plus bas de huit mois. Cet indice fait écho aux trois indices PMI manufacturiers et des services publiés mercredi, qui attestaient d'une atonie persistante de la deuxième économie mondiale en mars et renforçaient la perspective d'un nouveau coup de pouce monétaire pour empêcher un ralentissement encore plus marqué. ID:nL6N0WY0PF * CONTRACTION DE L'INDUSTRIE EN MARS, SELON LE PMI HSBC/MARKIT 1er avril - L'activité du secteur manufacturier en Chine s'est contractée en mars, après deux mois de reprise, montre l'indice PMI HSBC/Markit publié mercredi. L'indice des directeurs d'achat est ressorti à 49,6, légèrement plus que dans sa version "flash", où il était annoncé à 49,2, mais sous la barre des 50 qui sépare la contraction de l'expansion de l'activité. "Ces derniers chiffres indiquent que la demande intérieure et étrangère reste morose (...), ce qui pèse sur la croissance de la production. Dans le même temps, la réduction de la taille des entreprises a contribué à accentuer le déclin de l'emploi manufacturier et le rythme des suppressions d'emplois est au plus haut depuis l'été dernier", a commenté Annabel Fiddes, économiste chez Markit. "En dépit d'une baisse continue des coûts, les économies ont en général été répercutées sur les clients dans le cadre d'efforts pour stimuler l'activité, ce qui laisse entendre que les marges de profit se sont encore réduites", a-t-elle dit. Le sous-indice de l'emploi est ressorti à 47,4, et reste sous la barre des 50 pour le 17e mois consécutif. L'indice PMI HSBC/Markit se focalise plutôt sur de petites sociétés du secteur privé alors que l'indice PMI "officiel" se concentre surtout sur les grandes entreprises publiques. * L'INDICE PMI MANUFACTURIER REPASSE LA BARRE DES 50 EN MARS 1er avril - L'activité industrielle en Chine s'est accélérée le mois dernier mais reste modeste selon l'indice officiel des directeurs d'achat du secteur, renforçant l'idée d'une faiblesse persistante de l'économie qui pourrait inciter les autorités à de nouvelles mesures de soutien. L'indice PMI manufacturier publié mercredi par le Bureau national des statistiques a atteint 50,1 en mars contre 49,9 en février, repassant la barre de 50 qui sépare la contraction de l'expansion de l'activité. Les analystes interrogés par Reuters prédisaient un indice à 49,7. * L'INDICE PMI DES SERVICES A LÉGÈREMENT RALENTI 1er avril - La croissance dans le secteur des services a légèrement ralenti en mars, retrouvant un plus bas d'un an touché en janvier dernier, ce qui ajoute à l'inquiétude quant au rythme général de l'économie. L'indice officiel des directeurs d'achats (PMI) du secteur est tombé à 53,7, comme en janvier, contre 53,9 en février. Le secteur des services a fait figure d'exception dans une économie tournant au ralenti l'an dernier en Chine, affichant une forte expansion et des créations d'emplois pendant que le secteur industriel peinait. Mais les indices PMI des services sont devenus plus irréguliers ces derniers mois. La croissance en Chine devrait ralentir cette année à environ 7%, contre 7,4% en 2014, ce qui serait son plus faible taux depuis vingt-cinq ans. L'an dernier, les services ont représenté 48,2% du PIB de la Chine contre 46,9% en 2013, tandis que le secteur secondaire, regroupant industrie manufacturière et BTP, est passé de 43,7% du PIB à 42,6%.

 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant