Chine-Imports et exports se sont contractés plus que prévu

le
0
    PEKIN, 13 juillet (Reuters) - Les exportations chinoises se 
sont contractées plus que prévu le mois dernier, en raison d'une 
demande mondiale qui ne décolle pas et de la décision prise par 
une majorité de Britanniques de quitter l'Union européenne (UE). 
    Les importations ont elles aussi diminué plus que prévu, ce 
qui laisserait entendre que les mesures de relance de la 
croissance de la deuxième économie mondiale commenceraient à 
s'émousser, alors que les chiffres des importations de mai 
semblaient encourageants. 
    Les exportations ont fléchi de 4,8% en juin, par rapport à 
juin 2015, a fait savoir mercredi l'Administration générale des 
douanes, ajoutant que la situation des échanges commerciaux de 
la Chine était difficile cette année. 
    Les importations ont elles diminué de 8,4% le mois dernier. 
    Les économistes interrogés par Reuters anticipaient une 
contraction des exportations de 4,1%, comme en mai, et une 
diminution des importations de 5,0%, après un recul de 0,4% en 
mai, le plus faible depuis la fin 2014. 
    L'excédent commercial de la Chine ressort à 48,11 milliards 
de dollars en juin après 49,98 milliards en mai. Il dépasse le 
consensus Reuters qui le donnait à 46,64 milliards de dollars. 
    "L'économie mondiale reste confrontée à bien des 
incertitudes", a dit Huang Songping, porte-parole des douanes, 
lors d'une conférence de presse.  
    "Citons le Brexit, les anticipations d'une hausse des taux 
par la Réserve fédérale, des marchés financiers internationaux 
instables, la situation géopolitique, la menace du terrorisme 
(...) tout cela pèsera sur la confiance du consommateur et des 
investisseurs au niveau mondial et freinera le commerce 
international", a-t-il ajouté. 
    "Nous pensons que la situation commerciale de la Chine reste 
morose et complexe cette année; la pression baissière reste 
relativement importante". 
    Les exportations vers les Etats-Unis, principal débouché 
extérieur des produits chinois, ont chuté de 9,9% au premier 
semestre, et celles vers l'Union européenne, deuxième marché de 
la Chine, de 4,4%. 
    Le fléchissement du yuan ne semble donc pas avoir produit 
beaucoup d'effets sur le commerce extérieur chinois. Le yuan 
 CNY=CFXS  a perdu 3% environ contre le dollar et 5,86% face à 
un panier de monnaies au deuxième trimestre. 
    Les autorités chinoises ont dit à plusieurs reprises 
qu'elles ne feraient pas baisser la monnaie nationale sciemment 
pour stimuler les exportations. 
 
 (Elias Glenn, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité 
par Marc Joanny) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant