Chine-Exportations en hausse, bond des achats de brut

le
0

* Importations records de brut, de minerai de fer, de graines de soja en décembre * Excédent commercial de $49,6 mds en décembre, en repli par rapport à novembre * La valeur du commerce extérieur a augmenté de 3,4% l'an dernier, contre un objectif de +7,5% (Actualisé avec détails) par Xiaoyi Shao et Pete Sweeney SHANGHAI, 13 janvier (Reuters) - Les performances commerciales de la Chine ont été supérieures aux attentes en décembre, les exportations ayant été tirées par une vigoureuse demande américaine tandis que Pékin a profité de la déprime des cours pour fortement augmenter ses achats de matières premières. Malgré ces données, des responsables des douanes chinoises pensent toutefois que les premiers mois de l'année 2015 vont être difficiles. La croissance économique chinoise connaît actuellement une phase de ralentissement prononcé, sous le coup d'une baisse de la demande mondiale et d'une déprime du marché immobilier du pays. ID:nL6N0UM1AQ Ce ralentissement est à ce stade toléré par les dirigeants chinois, qui veulent piloter une transition vers une économie davantage portée par la consommation intérieure que par les exportations. Sur le dernier mois de 2014, ces exportations, exprimées en dollars, ont augmenté de 9,7% selon les chiffres des douanes alors que les économistes interrogés par Reuters avaient tablé sur une hausse de 6,8%. Les importations n'ont reculé que 2,4% contre un consensus de -7,4%. L'excédent commercial est ressorti à 49,6 milliards de dollars (42 milliards d'euros) le mois dernier contre un chiffre record de 54,5 milliards en novembre. "Nous pensons que les facteurs négatifs qui ont pesé sur les performances commerciales en 2014 joueront encore pendant un certain temps", a déclaré Zheng Yuesheng, porte-parole de l'administration des douanes. Ce dernier a notamment fait référence à la faiblesse de la reprise de l'économie mondiale, à une baisse des investissements directs étrangers dans le secteur manufacturier chinois et à une hausse des coûts de production dans le pays. IMPORTATIONS DE PLUS DE SEPT MILLIONS DE BEP/J DE BRUT Le recul nettement moins marqué que prévu des importations a surtout été le fait d'un rebond des achats de matières premières, dont la Chine est la premier consommateur au monde. Zheng Yuesheng a noté que la forte baisse des cours de ces matières observée depuis plusieurs mois a été un élément positif pour le pays dans le sens où elle a réduit le coût de ses importations. La Chine a ainsi importé 30,37 millions de tonnes de pétrole le mois dernier, soit 7,15 millions de barils équivalent pétrole par jour (bep/J). C'est la première fois que le pays, un des principaux importateurs de brut, achète plus de sept millions de barils en un mois, ont précisé les douanes. Pékin a ainsi profité de l'effondrement des cours du brut pour augmenter ses réserves stratégiques. Le cours du Brent a chuté de plus de 48% sur l'année 2014, avec notamment une baisse de 18% aussi bien en novembre qu'en décembre et accuse déjà un repli de près de 21% depuis le début de l'année. L'annonce d'importations records de brut par la Chine n'a eu aucun effet sur le cours de l'or noir, en baisse de plus de 4% à 45,30 dollars le baril de Brent LCOc1 vers 08h00 GMT. La Chine a également importé des volumes records de minerai de fer et de graines de soja, mais des économistes notent qu'il ne faut pas vouloir donner trop de sens à la reprise de certaines importations. "L'envolée des importations des matières premières a dopé les chiffres du commerce extérieur dans leur ensemble, mais elle ne reflète pas la demande sous-jacente", a estimé Nelson Wang, analyste chez CLSA Research. Sur l'ensemble de l'année 2014, la valeur du commerce extérieur chinois a augmenté de 3,4% par rapport à 2013 alors que le gouvernement avait fixé un objectif d'une hausse de 7,5%. La croissance économique de la Chine devrait avoir ralenti à 7,2% en rythme annuel au quatrième trimestre, soit son niveau le plus faible depuis la crise financière, selon une enquête Reuters publiée la semaine dernière, ce qui pourrait inciter les autorités à prendre de nouvelles mesures de soutien pour échapper à un coup de frein plus brutal en 2015. (Jean-Philippe Lefief et Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant