Chine-États-Unis : des dossiers sensibles

le
0
INFOGRAPHIE - En lever de rideau de sa visite à Washington, dans la presse américaine, le président Hu Jintao a reconnu que des «questions sensibles et des différences» se dressent entre les deux pays. Revue des principaux dossiers au menu de la rencontre.

Le déficit commercial et le yuan

Ce déficit s'est accru de 26 % l'an dernier, au détriment de Washington, qui en rend responsable la sous-évaluation du yuan. Lundi, trois sénateurs démocrates devaient présenter un projet de loi afin de «répondre vigoureusement aux distorsions monétaires qui ont un impact négatif et injuste sur le commerce» international des États-Unis. La semaine dernière, la Chine a laissé entendre qu'elle pourrait laisser le yuan s'apprécier d'environ 5 % en 2011, notamment pour combattre l'inflation. Il ne faut cependant guère s'attendre à des avancées sérieuses sur les changes lors de la visite. Même si le secrétaire américain au Trésor, Timothy Geithner - qui a jugé «indéfendable» la politique chinoise sur le yuan -, a déclaré qu'une augmentation rapide du cours pourrait ouvrir à Pékin l'accès à des technologies dont l'exportation est pour le moment limitée. Une demande récurrente de la Chine, qui met justement sur le dos

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant