Chine : et si la croissance était à peine supérieure à 2 % ?

le
12
Tubes d'acier destinés à l'exportation dans le port de Lianyungang. Les exportations chinoises continuent de baisser.
Tubes d'acier destinés à l'exportation dans le port de Lianyungang. Les exportations chinoises continuent de baisser.

La Chine peut-elle faire dérailler la croissance mondiale ? L'inquiétude grandit à chaque nouvel indicateur. Mercredi, l'indice flash PMI de septembre, un indice avancé permettant d'évaluer l'évolution de la production manufacturière chinoise, est tombé à son plus bas niveau depuis l'éclatement de la crise financière?

Officiellement, l'objectif de croissance reste aux alentours de 7 %. Mais de plus en plus d'économistes en doutent. La recherche économiste de Natixis l'estimait déjà à? 2,3 % au deuxième trimestre 2015, un rythme de pays développé !

Des indicateurs en chute libre

Pour parvenir à un tel pessimisme, les économistes de la banque française s'appuient sur des indices de production industrielle comme celle de l'acier, du ciment, de l'électricité ou bien encore le fret de marchandises (ferroviaire comme routier) ou sur les importations, tous en chute libre.

Une telle méthode peut-elle conduire à une sous-estimation de l'activité désormais davantage tirée par les services, beaucoup plus difficiles à mesurer ? « Personne, parmi nos clients chinois, ne nous dit que nous sommes trop pessimistes. Certains nous disent même que nous sommes trop optimistes et que le pays est entré en récession », se défend Patrick Artus, le directeur de la recherche économique de la banque. Beaucoup d'autres économistes ne sont pas d'accord, mais le ralentissement de l'économie chinoise, longtemps moteur de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • soulamer le vendredi 25 sept 2015 à 08:44

    la chine n'est plus l'usine du monde l'indonesie le viet nam l'etiopie bossent a bcp moins chere 30 euros mensuel au viet nam 20 en etiopie

  • pierry5 le vendredi 25 sept 2015 à 08:25

    Il commence à y avoir des relocalisations d'usines en Europe dans des pays à bas coût mais aussi a niveaux fiscaux très bas, parfois 10% d'impôts sur les sociétés et peu de prélèvement complémentaires. Bien sûr ces usines sont entièrement automatisées et les bénéfices qui en découlent sont parfois énormes.

  • pierry5 le vendredi 25 sept 2015 à 08:22

    D'autre part, en dehors de la dégringolade des émergents, il y a un problème de délocalisation et surtout un problème de saturation. Les chinois oµ les groupes qui fabriquent chez eux inondent le marché de produits de consommation il arrive un moment où le consommateur ne sait ou ne veut plus consommer plus. C'est ce qui se passe.

  • pierry5 le vendredi 25 sept 2015 à 08:17

    Dans de nombreux pays dont les nôtres, tout est manipulé. On donne au public ce qu'on veut bien donner jusqu'au moment où ça se découvre alors c'est la cata ( Voir VW )

  • fred1903 le vendredi 25 sept 2015 à 08:06

    LOL c'est Olivier Delamarche qui doit bien se marrer

  • poireaux le vendredi 25 sept 2015 à 07:09

    Nouvelle dévaluation à venir.... Accrochez vous

  • dmales le vendredi 25 sept 2015 à 07:06

    C'est une cata en dessous de 4%, faut vite annuler les hausses de salaires !!

  • PzKpfw le vendredi 25 sept 2015 à 07:06

    On sabre le champagne, on ne le sable pas. Pour les nuls en ortograf, bou ffon ca s'ecrit avec ou ou deux f?

  • bearnhar le vendredi 25 sept 2015 à 07:01

    smangin : en effet, veulent nous faire attraper un couteau qui tombe (actions auti), et nous faire croire la fable des arbres qui montent jusqu'au ciel...Je te mettrai tout ca au smic pour commencer.

  • soulamer le vendredi 25 sept 2015 à 06:53

    le drame continue