Chine-Enquête visant un présentateur qui a insulté Mao

le
0

(Actualisé avec excuses présentées par la TV chinoise) PEKIN, 9 avril (Reuters) - CCTV, la principale chaîne de télévision publique chinoise, a annoncé jeudi l'ouverture d'une enquête contre l'un de ses présentateurs après la diffusion d'une vidéo dans laquelle il s'attaque à l'ancien dirigeant Mao Zedong. Le présentateur a présenté ses excuses. Dans un communiqué publié sur son site internet, CCTV justifie cette enquête en écrivant que les propos tenus par le présentateur, Bi Fujian, "ont eu un impact social important". Dans la vidéo, qui circule toujours sur certains réseaux sociaux, Bi Fujian chante des extraits de l'opéra de "La Prise de la montagne du Tigre", composé à l'époque de la Révolution culturelle, et y insère ses propres commentaires dans lesquels il accuse Mao d'avoir conduit son peuple à la misère. Bi Fujian exprime ses "remords" dans une déclaration sur son microblog officiel. "Je présente toutes mes excuses à la société. En tant que personnalité publique, je retiendrai bien sûr la leçon", a-t-il déclaré. Décédé en 1976, Mao continue de diviser les Chinois. Le PCC a reconnu qu'il avait commis des "erreurs" mais n'a jamais rendu de comptes pour le chaos de la Révolution culturelle, à partir de 1966, ou les millions de morts du Grand Bond en avant, entre 1958 et 1961. Il reste toutefois une référence pour beaucoup de tenants de la ligne dure du PCC qui regrettent le virage libéral pris par le régime chinois. L'ouverture de l'enquête visant Bi Fujian est loin de faire l'unanimité. Un sondage réalisé sur le site chinois de micro-blogging Weibo montre que plus de 80% des utilisateurs qui ont répondu estiment que le présentateur ne doit pas s'excuser. (Ben Blanchard; Nicolas Delame et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant