Chine-Des sinistrés manifestent à Tianjin

le
0

(Actualisé avec reprise de l'activité dans le port et évaluation du coût pour les assureurs) TIANJIN, Chine, 17 août (Reuters) - Plusieurs centaines de sinistrés se sont rassemblés lundi à Tianjin pour réclamer des dédommagements après les explosions de la semaine dernière, tandis que se poursuivait le nettoyage du site où des substances dangereuses étaient entreposées. Le bilan officiel de la catastrophe s'élève désormais à 114 morts, plus de 700 blessés et 70 disparus, essentiellement des pompiers, selon l'agence de presse Chine nouvelle, qui fait état d'une nouvelle explosion lundi, beaucoup moins violente que celles de mercredi. La fumée s'est dissipée mais des flammes étaient encore visibles. He Shushan, maire adjoint de Tianjin, a confirmé que 700 tonnes de cyanure de sodium se trouvaient dans l'entrepôt où l'une des explosions s'est produite. Le nettoyage du site, confié à des équipes spécialisées dans la manipulation des substances dangereuses, pourrait être achevé dans la journée, a-t-il poursuivi. Deux cents personnes se sont rassemblées devant l'hôtel où s'est déroulée la conférence de presse pour demander des compensations financières ou des aides à la reconstruction. "C'est le seul moyen d'attirer l'attention du gouvernement. Jusqu'ici, ils n'ont pas tenu compte de nous", a déploré Li Jiao, un riverain du site qui fait partie des 6.300 personnes évacuées. Une trentaine de policiers et de militaires ont empêché les manifestants de pénétrer dans l'hôtel, mais aucun débordement n'a eu lieu. D'après plusieurs organes de presse officiels, la réglementation en vigueur interdisait le stockage de produits dangereux aussi près d'une zone résidentielle. Le Parquet populaire suprême (PPS) a ouvert une enquête sur "d'éventuels actes illégaux, dont l'abus de pouvoir ou le manquement au devoir", selon Chine nouvelle. L'activité a repris ce week-end dans le port de Tianjin, a-t-on appris de sources industrielles. "En ce moment, hormis pour ceux qui transportent des substances dangeureuses ou du pétrole, des navires entrent et sortent normalement de partie nord du port de Tianjin. Tous les autres sites de mouillages fonctionnent normalement et conformément aux plans de navigation", dit par ailleurs le centre de sécurité maritime local. Le coût de la catastrophe pour les assureurs pourrait être compris entre un et 1,5 milliard de dollars (de 0,9 à 1,35 milliard d'euros), indiquent lundi des analystes de Credit Suisse en se fondant sur les premières estimations fournies par les médias chinois. (Michael Martina, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant