Chine-Daimler coupable de manipulation de prix-Chine nouvelle

le
0

SHANGHAI, 18 août (Reuters) - Le constructeur automobile allemand Daimler DAIGn.DE a été reconnu coupable de manipulation de prix dans ses services après-vente, rapporte lundi l'agence de presse officielle Chine nouvelle, citant les autorités de la province du Jiangsu. Le Bureau des prix de la province du Jiangsu, qui a ouvert son enquête le mois dernier, a trouvé des preuves de comportements anticoncurrentiels après des perquisitions dans des concessions automobiles et dans les locaux de Shanghai de Mercedes-Benz, la filiale haut de gamme de Daimler. "C'est un cas caractéristique de monopole vertical que le constructeur automobile a employé en utilisant une position dominante pour contrôler le prix de ses pièces détachées, des réparations et de ses services de maintenance sur les marchés d'aval", a déclaré Zhou Gao, qui dirige les enquêtes dans les dossier de concurrence dans la province du Jiangsu et que cite Chine nouvelle. L'agence ne donne toutefois aucun détail sur les éventuelles condamnations auxquelles Daimler devra faire face. Une série de secteurs, qui vont de l'industrie du lait en poudre aux groupes technologiques, sont actuellement dans le viseur des autorités chinoises qui cherchent à faire appliquer une législation sur les monopoles datant de 2008. Ce cadre juridique permet à l'autorité chinoise de la concurrence, la Commission nationale du développement et de la réforme (CNFR), d'infliger des amendes pouvant atteindre jusqu'à 10% du chiffre d'affaires réalisé en Chine lors du précédent exercice. (Brenda Goh, Nicolas Delame pour le service français)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant