Chine-Coup de frein sur les dépenses militaires en 2016

le
0
    PEKIN, 4 mars (Reuters) - L'augmentation du budget de la 
défense chinois sera cette année la plus faible depuis 2010 et 
bien en dessous des attentes des milieux militaires et 
diplomatiques, tout en restant sans doute supérieur aux chiffres 
officiellement communiqués. 
    Les dépenses militaires devraient augmenter de 7% à 8% cette 
année par rapport à leur niveau de 2015, a déclaré Fu Ying, la 
porte parole de l'Assemblée nationale populaire, le parlement 
chinois, dont la session annuelle qui s'ouvrira samedi sera 
l'occasion de dévoiler officiellement les orientations 
économiques de l'année et celles du 13e plan quinquennal. 
    Le budget de la défense chinois a connu une croissance 
annuelle à deux chiffres presque sans discontinuer depuis une 
vingtaine d'année tandis que Pékin faisait preuve d'une fermeté 
grandissante dans les différends territoriaux en mer de Chine 
orientale et méridionale avec ses voisins. 
    Il faut remonter à 2010 pour trouver une croissance des 
dépenses militaires inférieure à 10%. Elle avait alors été de 
7,5% et l'objectif de progression affiché pour l'année dernière 
était encore de 10,1% à 886,9 milliards de yuans (123,5 
milliards d'euros), ce qui représente le quart du budget de la 
défense des Etats-Unis. 
    Le budget du département américain de la Défense est de 573 
milliards de dollars (522,7 milliards d'euros) pour 2016. 
    Les dirigeants chinois ont régulièrement justifié la 
modernisation de l'armée et de ses équipements en liant la 
croissance des dépenses militaires à celle du produit intérieur 
brut. 
    Mais la croissance de l'économie est tombée l'année dernière 
à un plus bas de 25 ans à 6,9% et un nouveau ralentissement est 
encore attendu cette année. 
    "Une raison simple pour la croissance plus faible (des 
dépenses militaires) est qu'une croissance à deux chiffres est 
plus difficile à maintenir désormais", a dit Bonji Obara, ancien 
attaché militaire à l'ambassade du Japon à Pékin et membre du 
groupe de réflexion Tokyo Foundation. 
    "Une autre raison tient à la campagne anti-corruption en 
Chine qui fait qu'il y a moins d'argent détourné et que les 
dépenses sont devenues plus efficaces", a-t-il ajouté faisant 
référence à la politique de lutte contre la corruption menée par 
le président chinois Xi Jinping. 
    Les milieux militaires et diplomatiques s'attendaient à une 
nouvelle année de croissance à deux chiffres des dépenses 
militaires. 
    Fu Yi a dit que le budget de la Défense prenait en compte 
les besoins du pays en matière de défense nationale, la 
situation de l'économie chinoise et l'évolution des recettes 
fiscales. 
 
 (Ben Blanchard et Michael Martina, Marc Joanny pour le service 
français, édité par Benoît van Overstraeten) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant