Chine : Bo Xilai va être traduit en justice

le
0
L'ouverture de poursuites pénales contre l'ancien chef du PCC à Chongqing fait rebondir le plus grand scandale politique chinois récent.

De notre correspondant à Pékin

Après des mois de spéculations, le couperet est tombé sur Bo Xilai. Le dirigeant en disgrâce est exclu du Parti communiste chinois (PCC). Et, surtout, il sera poursuivi pénalement et traduit en justice, accusé de multiples crimes.

L'annonce a été faite vendredi, après une réunion au sommet du politburo. Elle ouvre un nouvel épisode dans ce qui est la plus grande tempête politique chinoise depuis deux décennies.

Le dossier de Bo Xilai est lourd, très lourd, encore plus que l'on pouvait l'imaginer. Selon l'agence officielle Chine Nouvelle, il est coupable d'avoir «commis de graves erreurs et abusé de son pouvoir dans l'affaire d'homicide volontaire concernant Wang Lijun (son ancien policier en chef, Ndlr) et Gu Kailai (son épouse), pour laquelle il porte une lourde responsabilité».

Il semble donc qu'on lui reproche, au minimum, d'avoir couvert le crime du Britannique Neil Heywood. Voire plus. Pour ce meurtre, Gu Kailai a, au mois d'août

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant