China Aircraft Leasing inquiète, le DG aux abonnés absents

le , mis à jour à 11:55
0

par Donny Kwok et Viola Zhou HONG KONG, 22 juin (Reuters) - Le titre China Aircraft Leasing Group Holding Ltd (CALC) 1848.HK pourrait connaître de nouvelles turbulences cette semaine, après avoir plongé de 20% vendredi, le groupe s'étant déclaré incapable de joindre son directeur général après l'annonce inattendue de sa démission. Après son plus bas record de vendredi, le titre CALC -- seul loueur d'avions asiatique coté en Bourse -- a progressé de 1,97% lundi sur des achats à bon compte, surperformant légèrement l'indice principal de la Bourse de Hong Kong .HSI , en hausse de 1,20%. Le loueur basé à Hong Kong avait annoncé vendredi que son directeur général Poon Ho Man avait démissionné mercredi 17 juin sans explication et avec effet immédiat, alors qu'il était en congé. La démission du directeur financier Yu Tai Tei, soumise fin mai pour des motifs personnels, est par ailleurs entrée en vigueur jeudi 18 juin. Selon le quotidien South China Morning Post, qui cite des sources proches connaissant bien le groupe, Poon Ho Man a disparu il y a plus d'un mois. Son nom aurait été cité dans une enquête pour corruption menée par les autorités auprès de l'une des compagnies clientes de CALC, China Southern Airlines 600029.SS . Le loueur avait déclaré vendredi qu'il n'avait pas été avisé d'une quelconque enquête concernant Poon Ho Man et que l'examen des dossiers concernant les échanges avec China Southern n'avait révélé aucune irrégularité. Un porte-parole a refusé de faire de nouveaux commentaires après les informations diffusées vendredi. Le conglomérat financier China Everbright Group, contrôlé par Pékin, ainsi que Friedmann Pacific Investment Group, basé à Hong Kong, qui contrôlent à eux deux 67% de CALC, ont dit lundi à Reuters qu'ils ne comptaient par réduire leur participation dans le loueur chinois, tout en précisant que d'autres actionnaires se montraient circonspects. Le groupe basé à Hong Kong, qui compte au moins tripler sa flotte de 50 appareils d'ici 2022, a passé en janvier une commande d'un montant de 10,2 milliards de dollars auprès d'Airbus AIR.PA . Les transporteurs chinois comme Air Macau et Shenzhen Airlines ont recours à ses services. (avec les bureaux de Hong Kong, Singapour et Pékin; Myriam Rivet pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant