China Aircraft commande 100 A320 à Airbus

le
0
China Aircraft commande 100 A320 à Airbus
China Aircraft commande 100 A320 à Airbus

Airbus vient d'engranger une commande ferme de 100 appareils A320 par la compagnie de leasing (location d'avion d'une compagnie à une autre société, NDLR) chinoise China Aircraft (CALC). Ce contrat de 8,6 milliards d'euros porte sur 74 A320neo, 16 A320ceo et 10 A321ceo.

«Nous sommes très heureux qu'une société de leasing leader comme CALC, implantée sur le marché qui affiche la plus forte croissance au monde, passe de nouvelles commandes pour notre famille A320, très prisée», a expliqué John Leahy, l'un des patrons d'Airbus. De son côté, pour la compagnie chinoise, «l'ajout de ces appareils de la famille A320 à notre portefeuille, y compris les A320neo de nouvelle génération, signifie que nous pouvons satisfaire pleinement à toutes les exigences de nos clients en termes de faible consommation de carburant, de régularité technique élevée et de confort maximal. La famille A320 est incontestablement un atout majeur fermement établi au sein de notre flotte, et constitue le fer de lance de notre offre monocouloirs.» En incluant ce nouveau contrat, le carnet de commandes de CALC s'élève désormais à 140 monocouloirs Airbus.

Cette commande devrait permettre à l'avionneur européen, qui a bénéficié de la faiblesse de l'euro, de renforcer son offensive sur son rival Boeing dans la prise de commandes. Airbus, qui publiera son bilan commercial le 13 janvier, aurait dépassé les 1 550 commandes brutes et 1 432 commandes nettes (en tenant compte des annulations) du géant américain.

Quoiqu'il en soit, ces performances d'Airbus et de Boeing démontrent le dynamisme de ce secteur, notamment en Asie. Selon les prévisions, la flotte d'avions devrait doubler au cours des vingt prochaines années, pour atteindre plus de 40 000 appareils d'ici à 2033. Et près de 37 000 appareils neufs (avions régionaux, de plus de 100 sièges, tout cargo) doivent être livrés pendant cette période, soit un potentiel de 4 400 milliards d'euros. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant