Chili : Sampaoli quitte son poste de sélectionneur

le
0

La Fédération chilienne de football a officialisé mardi le départ de Jorge Sampaoli de son poste de sélectionneur de l'équipe nationale, où il était sous contrat jusqu'en juin 2018.

C’était un secret de polichinelle, c’est désormais officiel. Jorge Sampaoli n’est plus le sélectionneur du Chili, la Fédération ayant annoncé mardi dans la soirée le départ du technicien. Elle précise avoir trouvé un terrain d’entente avec l’Argentin pour mettre fin à son contrat, qui courait jusqu’en juin 2018, et donne les contours financiers de l’accord. Sampaoli devra notamment s’acquitter d’une somme à verser à la Fédération lorsqu’il signera son prochain contrat et renonce à ses primes de la Copa América 2015, qu’il a remporté l’été dernier avec les partenaires d’Alexis Sanchez. Le natif de Santa Fé avait dit tout et son contraire ces dernières semaines sur son avenir.

Dans un entretien accordé à Faro Deportivo, il avait dans un premier temps expliqué « ne plus vouloir travailler ou vivre dans le pays », où il a entraîné Universidad de Chile avant de prendre en main la sélection. « Mon honneur et ma dignité ont été bafoués en prétendant établir un lien avec les actes corrompus du précédent président (de la Fédération chilienne). C'est incroyable et inacceptable ». Il était ensuite revenu sur ses déclarations, en parlant de « malentendu » et en assurant souhaiter « vivre à Santiago ». L’avenir du Chili, éliminé en huitièmes de finale de la Coupe du Monde 2014 par le Brésil aux tirs au but, s’écrira sans lui. Mais Arturo Salah, élu président de la Fédération chilienne, reste focalisé sur son objectif principal : qualifier sa sélection pour le Mondial 2018. Avec qui aux manettes ? Telle est la question désormais.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant