Chili-Isabel Allende peut-être candidate à la présidentielle

le
0
    SANTIAGO, 10 juillet (Reuters) - Isabel Allende, sénatrice 
socialiste et fille cadette de l'ancien président chilien 
Salvador Allende, a annoncé envisager de se présenter à 
l'élection présidentielle de novembre 2017, rapporte samedi le 
quotidien chilien El Mercurio. 
    Un autre socialiste, Ricardo Lagos, qui fut président du 
Chili entre 2000 et 2006) a lui aussi annoncé son intérêt pour 
le poste vendredi. 
    Isabel Allende, dont le père a été renversé par le général 
Augusto Pinochet lors d'un coup d'Etat en 1973, a dit vouloir 
répondre à l'insistance de Chiliens, selon El Mercurio. 
    "Pour moi, c'est un honneur de savoir que des personnes 
pensent que je fais partie des possibilités. Il y a aussi un 
puissant élément symbolique, qu'il y ait un autre Allende", a 
déclaré Isabel Allende au quotidien. 
    La présidente du Parti socialiste chilien (PSC) est l'une 
des rares personnalité du parti au pouvoir dont la popularité 
n'a pas plongé dans le sillage de celle de la présidente Michele 
Bachelet.  
    La cote de la chef de l'Etat a touché un point bas 
historique le mois dernier dans un contexte économique 
difficile. 
    S'ils confirment leur intérêt, Isabel Allende et Ricardo 
Lagos seront départagés par la primaire que doit organiser leur 
parti début 2017.  
    Dans le camp conservateur, un autre ancien président, 
Sebastian Pinera, a fait savoir qu'il réfléchissait à une 
candidature. 
    Michele Bachelet, qui a également été présidente entre 2006 
et 2010, ne peut se représenter en 2017, la Constitution ne 
permettant pas deux mandats consécutifs. 
    Le nom Allende reste très célèbre au Chili plus de 40 ans 
après le suicide de Salvador Allende lors du putsch d'Augusto 
Pinochet. 
 
 (Antonio de la Jara; Danielle Rouquié pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant