Chikungunya : des vaccins bientôt testés chez l'homme

le
0

Cette maladie, contre laquelle il n'existe pour l'heure aucun traitement efficace, se répand partout dans le monde depuis dix ans.

Un vaccin contre le virus du chikungunya est envisageable à moyen terme, après les bons résultats obtenus chez l'animal par plusieurs équipes de recherche. «Nous savons désormais que différentes approches vaccinales sont efficaces pour prévenir la maladie, précise Pierre Roques, coauteur de l'une des études et chercheur à l'université Paris-Sud XI et au CEA. Elles devraient bientôt être testées chez l'homme.»

Le chikungunya est dû à un virus transmis par la salive des moustiques du genre Aedes. La plupart des personnes piquées présentent une forte fièvre, des éruptions cutanées et surtout, chez l'adulte, de fortes douleurs articulaires qui ont donné son nom à la maladie («ce qui recourbe», en langue makondé de la Tanzanie). Il n'existe aucun traitement efficace.

Le plus avancé des vaccins candidats est celui de la soc...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant