Chiens et chats : faire face à l'hiver

le
0

Protéger, entre autres, les coussinets de son chien ou chat s'il est fréquemment à l'extérieur en hiver. Mais aussi se méfier de certains produits toxiques utilisés en cette saison. Quelques recommandations pour affronter le froid.

Le froid n'a pas le même impact sur tous les animaux, chiens et chats.

Tout dépend en premier lieu de la race ou du type auquel ils appartiennent. Puis de la condition physique dans laquelle ils se trouvent, mais aussi de leur mode de vie en général.

Ainsi, un chien ou un chat robuste, habitué à vivre à l'extérieur à l'année, ne souffrira pas spécialement du froid.

À chacun son mode de vie

Si bon nombre d'animaux domestiques apprécient la chaleur de leur foyer - même après de longues sorties - certains, comme les chiens de type Montagne, par exemple, peuvent tout à fait continuer à vivre à l'extérieur. L'essentiel étant qu'ils disposent d'un abri (niche) confortable et bien isolé.

En général, les animaux habitués à vivre à l'intérieur, ceux à poils courts ou ras, ceux en convalescence, fragiles ou âgés ne devront pas être laissés dehors.

Protéger les coussinets

Un bon séchage de l'animal est conseillé au retour de promenade: pattes, dessous du ventre... Les coussinets seront inspectés, notamment les jours de neige ou en présence de glace. Les pattes pourront alors être passées sous l'eau tiède avant d'être correctement essuyées.

En cas d'apparition de crevasse, une visite chez le vétérinaire est conseillée. C'est le genre de problème que prend en charge l'assurance santé animale, au même titre que les accidents où les maladies entraînant des frais vétérinaires.

Il existe des solutions tannantes afin de protéger les coussinets des animaux que le vétérinaire pourra conseiller.

Comme un accessoire tel un manteau contre le froid, notamment, ce type de produit d'entretien peut être financé à l'aide du forfait prévention contenu dans certaines formules d'assurance santé animale.

Outre le fait que ces traitements préventifs évitent l'apparition de lésions, elles permettent également d'assurer les échanges thermiques, qui sont une des propriétés des coussinets. Ce qui permet à l'animal d'éviter les déperditions caloriques. Cela a notamment été mis en avant par une équipe de chercheurs japonais de l'Université Yamazaki Gakuen (Tokyo) et publié dans la revue Veterinary Dermatology. Ils ont en effet découvert que les coussinets des chiens, du fait de leur système veineux et artériel, agissaient tel un échangeur thermique.

Attention au sel de déneigement et à l'antigel

Un bon nettoyage des pattes évitera aussi que le chien ou le chat n'ingère du sel de déneigement qui peut être répandu sur le sol. Celui-ci est souvent à l'origine de troubles gastriques.

L'antigel utilisé pour les voitures est également toxique pour le chien et le chat. Son goût sucré est appètent. Et chaque année, l'ingestion d'antigel constitue un motif fréquent de consultation vétérinaire. Il faut s'en méfier et le mettre hors de portée.

Dépister coups de froid et gastro

Enfin, chiens et chats ne sont pas épargnés par les risques de gastro-entérites et autres «coup de froid». Voire la grippe, comme ce fut le cas chez un chat en 2009.

Au moindre symptôme (abattement, fièvre, vomissement, diarrhée, écoulement nasal, toux…), le plus prudent est de consulter sans attendre afin qu'un traitement adapté soit rapidement mis en place.

SERVICE:

» CPLUSSUR.com: découvrez la meilleure assurance chiens/chats à partir de 8.90€/mois

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant