Chien et chat : le traitement antiparasitaire est indispensable

le
0
Afin de lutter contre les puces, les tiques et autres hôtes indésirables et vecteurs de maladie, l'application régulière d'un antiparasitaire est indispensable chez le chien et le chat.
Une galénique variée

Avec la lutte contre les vers, passant par une vermifugation régulière, celle contre les parasites est une protection préventive à renouveler régulièrement.

La galénique est étendue. Antiparasitaires pour chiens et chats se présentent sous plusieurs formes: spray, pipettes (spot-on), colliers, poudres etc. Les deux premières étant les plus utilisées et prescrites par les vétérinaires car les plus pratiques.

Le vétérinaire conseillera sur le traitement le mieux adapté et sur le mode d'application de l'antiparasitaire pour une efficacité maximum. L'application de ces produits est simple, mais elle doit être correctement effectuée.

En achetant ce type de traitement chez le vétérinaire, le maître ayant souscrit une assurance santé animale pour son chien ou son chat pourra utiliser tout ou partie de la somme annuelle allouée par le forfait prévention contenu dans certaines formules de «mutuelle chien» et de «mutuelle chat».

Dès lors qu'un traitement préventif existe, il est important de ne pas en faire l'impasse. En effet, si l'animal venait à développer une maladie (cela reste possible) ou une allergie comme celle due aux piqûres de puces, le maître pourra prétendre au remboursement des frais vétérinaires à hauteur de sa formule choisie.

Traiter tous les mois de l'année

À quelle fréquence traiter son animal? Il faut tabler en moyenne une fois par mois dans le cadre de l'utilisation d'un spray ou d'une pipette. Le renouvellement du traitement pourra être davantage rapproché dans certains cas comme par exemple pour certains spot-on permettant de lutter aussi contre les moustiques si l'animal fréquente une zone où ils sont nombreux. Ou bien encore si l'animal est lavé ou mouillé, bien qu'il existe désormais des traitements dits waterproof.

Le traitement contre les parasites ne doit pas être temporaire car même si le pic d'infestation par les puces et les tiques, par exemple, culmine au printemps et en automne, ces parasites, tout comme d'autres, sont présents tout au long de l'année.

Traiter également l'environnement

Enfin, il ne faut pas négliger l'environnement, car les parasites n'élisent pas domicile uniquement sur le corps des animaux. Tapis, moquettes, parquets, etc. sont des lieux de prédilection pour les parasites. L'environnement peut faire l'objet d'un traitement à l'aide d'un fogger. Là aussi, le vétérinaire en précisera les modalités d'utilisation.

Passer l'aspirateur permet pour sa part d'éliminer de 30 à 60% des œufs de puces par exemple et de 10 à 20% des larves. Il est par ailleurs possible de placer dans le sac ou bien le contenant à poussière pour les aspirateurs sans sac un morceau de collier antiparasitaire. Le sac sera alors jeté ou le réceptacle à poussière nettoyé après usage.

» Assurez la santé de vos animaux avec les solutions d'assurance CPLUSSUR.COM

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant