Chicago retarde l'inévitable, Golden State de justesse

le
0

Les Chicago Bulls ont réussi à battre Cleveland dans la nuit de samedi à dimanche grâce à un bon Jimmy Butler (105-102). Malgré ce succès, les joueurs de l'Illinois seront éliminés de la course aux play-offs si Indiana remporte un seul de ses trois derniers matchs. A l'Ouest, Golden State s'est imposé d'un point contre Memphis (100-99) et conserve une chance dans sa course au record.

Les Bulls ont de quoi avoir des regrets. Pas sur leur match de la nuit où ils ont maté le leader de la conférence Est, Cleveland (105-102). Mais par rapport à leur saison en demi-teinte. Avec un bilan à l'équilibre (40-40) à deux maths de la fin de la saison régulière (40-40), Chicago occupe la pire place possible, la neuvième. Aux portes des play-offs et loin des draft picks alors que la loterie se profile petit à petit. Pourtant, contre les Cavs, les hommes de Fred Hoiberg ont eu la bonne attitude. « On a montré du caractère et de la fierté, a expliqué le coach de la franchise. Mais c'est très frustrant car si nous avions montré ce genre d'état d'esprit et de compétitivité chaque soir, nous n'en serions pas à parler de ça ». « Ca » fait référence à cette saison ratée que les Bulls vont terminer plus rapidement que prévu. Indiana, qui doit jouer contre Brooklyn, New-York et Milwaukee, n'a besoin que d'une victoire sur ses trois derniers matchs pour accrocher une place (la 8eme) pour les phases finales. Autant dire que les Bulls n'ont même pas de quoi espérer. Au cours de son succès de prestige, Chicago a pu compter sur Jimmy Butler (21 pts) et Pau Gasol (11 pts, 12 rbds). En face, Cleveland a pourtant cru revenir dans la partie quand LeBron James (33 pts) et Kevin Love (20 pts, 13 rbds) ont accéléré. Un revers sans conséquence. Le leader de l'Est battu, celui de l'Ouest n'est pas passé loin d'un revers qui l'aurait privé du fameux record de victoires des Bulls 95-96 (72-10). A Memphis, les Warriors (71-9) s'en sont sortis in extremis (100-99). Le dernier quart temps des champions en titre (30-21), après leur plongeon dans le troisième (17-28), a permis à GS de signer un 71eme succès en saison régulière. A un succès du record et à deux d'entrer dans l'histoire durablement. Maladroit, Stephen Curry n'a inscrit « que » 17 points. Draymond Green a lui été au top (23 pts, 11 rbds). A Memphis, le double double de Matt Barnes est à souligner (24 pts, 15 rebonds).

Pour la troisième place, Atlanta a pris l'avantage

A l'Est, savoir qui arrachera la troisième place est le dernier suspense qu'il reste. Atlanta a pris une petite option en venant à bout de Boston qui restait sur une bonne série (118-107). Paul Millsap s'est décarcassé (31 pts, 16 rebonds). Kent Bazemore (21 pts) et Jeff Teague (24 points) l'ont bien aidé. Malgré Kevin Durant (31 pts) et Russell Westbrook (24 pts, 10 passes), Oklahoma s'est incliné à Sacramento (112-114). Rudy Gay (24 pts), Darren Collison (27 pts) et Seth Curry (20 pts) ont brillé. Les deux autres matchs de la soirée comptaient pour du beurre, mais Minnesota, vainqueur à Portland (106-105) avec un très bon Karl Anthony Towns (27 pts) et Phoenix, qui a écrasé New Orleans (121-100), se sont régalés. NBA / SAISON REGULIERE Samedi 9 avril 2016 Phoenix - New Orleans : 121-100 <<< Alexis Ajinça : 4 points (2 sur 9 au tir), 4 rebonds, 1 passe, 3 fautes, 3 ballons perdus, 1 contre en 23"11' de jeu. Boston - Atlanta : 107-118 Golden State - Memphis : 100-99 Cleveland - Chicago : 102-105 Minnesota - Portland : 106-105 Oklahoma - Sacramento : 112-114
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant