Chez Oddo AM, le projet Orsay est en bonne voie d'achèvement

le
0
(NEWSManagers.com) - " Le projet Orsay est quasiment arrivé à son terme" , a indiqué le 14 février à NewsManagers Jean-Philippe Taslé d' Héliand, directeur général délégué du nouvel ensemble regroupant Oddo AM et Banque d' Orsay. " C'était d'ailleurs l'une des conditions préalables à cette acquisition. Compte tenu de la proximité culturelle de la Banque d'Orsay, il nous semblait que l'intégration de la banque serait relativement facile à gérer sur une période limitée, en l'occurrence six mois environ" , relève-t-il.

Pari tenu. Les questions clés liées à l'intégration, qu'il s'agisse du redéploiement des équipes ou de la rationalisation des gammes, ont pour la plupart été réglées et il ne reste " plus" qu'à exécuter les différentes bascules : comptable, systèmes, OPCVM, et bien entendu, l'intégration des équipes.

En termes d'organisation, la direction générale du nouvel ensemble consolidé, comme indiqué par L'Agefi (17 janvier 2011), sera bien assumée par l' ex-directeur général de la Banque d' Orsay, Guido Mundt, les deux directeurs généraux délégués restant en place, à savoir Thierry Deheuvels et Jean-Philippe Taslé d'Héliand. La nouvelle structure comptera environ 120 personnes, dont 85 pour Oddo AM et 35 pour Orsay.

Outre le renforcement des parts de marché en France, l'opération va aussi permettre à Oddo AM d'élargir son offre à la gestion alternative avec deux produits Orsay, à savoir Orsay Arbitrage Actions (avec un encours de quelque 140 millions d'euros), Orsay Active Long/Short (15 millions d'euros). Un troisième produit que la banque d'Orsay gérait pour compte propre va être aménagé pour la clientèle. Il s'agit d'un hedge fund domicilié à Dublin et spécialisé dans l'arbitrage de fusions/acquisitions. Le fonds sera doté en fonds propres maison avant ouverture à la clientèle.


Orsay apporte également dans sa besace deux autres fonds actions qui viennent compléter l'offre d' Oddo en raison de leur approche opportuniste, Orsay Développement Large Cap (110 millions d'euros d'encours) et Orsay Opportunités Monde (30 millions d'euros). L'étiquette Orsay ne devrait pas subsister sur ces fonds mais elle sera maintenue sur les produits de gestion alternative, à l'exception peut-être du fonds " merger arbitrage" , afin de bien marquer la reconnaissance de l'expertise d'Orsay dans ce domaine.



" Nous disposons désormais d'un modèle économique solide car il s'appuie sur un actif bien réparti entre classes d'actifs et un passif bien réparti également par typologies de clientèle" , estime Jean-Philippe Taslé d'Héliand. Du côté des classes d'actifs, Oddo offre désormais une palette de sept classes d'actifs avec chaque fois si possible un fonds phare, par exemple Oddo Avenir Europe (avec un encours de quelque 1,15 milliard d'euros) pour les moyennes capitalisations européennes.

La nouvelle structure, qui pesait environ 13 milliards d'euros fin 2010 avec l' apport de 2 milliards d' euros de la Banque d' Orsay, a aussi ouvert de nouvelles perspectives de croissance. Avec l'aide du cabinet Bain, Oddo a mis au point un nouveau plan de développement qui prévoit un doublement des encours sur quatre ans. Dans cette perspective, le développement à l'international devrait jouer un rôle central.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant