Chez les Bleus, le génie de Pogba ne se voit pas

le
0
Chez les Bleus, le génie de Pogba ne se voit pas
Chez les Bleus, le génie de Pogba ne se voit pas

CERTES, Didier Deschamps, à ce moment-là, décide de changer de système. C'était vendredi soir au Stade de France et les Bleus sont rejoints au score par les Roumains depuis quelques minutes quand le sélectionneur change ses plans et d'organisation, passant du 4-3-3 au 4-2-3-1. DD explique : « J'ai fait un choix. J'ai voulu donner une impulsion offensive. En gardant Dimitri (Payet) dans l'axe, il me fallait sortir un milieu. Kanté ? Je n'y ai pas pensé une seule seconde. Pour revenir à Paul (Pogba), il peut mieux faire. Mais je ne veux pas être trop dur avec lui. » Le patron des Bleus se sera montré davantage sévère dans ce qu'il a fait que ce qu'il a dit. Ce remplacement de la 77 e minute ressemble à une petite alerte pour Paul Pogba. Pas une sanction mais un avertissement. Depuis plusieurs mois, le natif de Lagny (Seine-et-Marne), qui a travaillé individuellement et en salle hier à Clairefontaine, offre des prestations en demi-teinte en équipe de France. Il y a sa passe pour Giroud à Nantes contre le Cameroun (3-2), décisive et merveilleuse. Sa reprise de volée contre la Roumanie, qui provoque le corner et le but de Giroud dans un deuxième temps. Il y a aussi tout le reste, ces moments où il disparaît, où son jeu long ne suffit plus, où son positionnement pose problème. Tout le monde aime Paul Pogba, celui de la Juventus en particulier où il a inscrit 8 buts et délivré 12 passes décisives cette saison en Serie A (également 1 but et 2 passes en huit matchs de Ligue des champions). Les supporteurs adorent son jeu spectaculaire, sa fantaisie, sa présence sympathique sur les réseaux sociaux. Le service marketing de la Fédération compte sur lui pour améliorer encore l'image de l'équipe de France. Il est de toutes les campagnes de pub de l'instance. Mais ses performances le rattrapent. Tout le monde l'aime et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant