Chez Leosphere, l'innovation comme «instinct de survie»

le
0

Créé il y a dix ans, Leosphere est devenu le leader mondial de l'exploitation du Lidar, une technologie qui se sert de lasers et de l'atmosphère comme miroir.

Le principe du Lidar existe depuis une quarantaine d'années. Il consiste à «créer une cloche optique autour de la terre pour voir l'invisible» - le vent, la présence de tel gaz ou de telle poussière - grâce à une sorte de «radar optique», selon Alexandre Sauvage. Quand il a créé Leosphere avec son frère Laurent il y a 10 ans, cette technologie intéressait principalement les laboratoires de recherche publique: les émetteurs de lasers faisaient alors la taille «d'un gros container», et proposaient un rendement faible, en projetant beaucoup de lumière pour capter peu de

La jeune entreprise va alors s'appliquer à miniaturiser ces émetteurs et à les rendre plus sûrs, avant d'en décliner des applications. Pour définir un gisement éolien, par exemple, les mâts de 100 mètres de haut sont remplacés par des ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant