Chez Facebook, Obama parle fiscalité

le
0
VIDÉO - Lors de sa visite au siège de Facebook mercredi soir, le président américain a abordé la question épineuse des déficits publics abyssaux. Il mise entre autres sur la fin des cadeaux fiscaux aux plus riches pour y remédier.

C'est sur le ton de la plaisanterie que Barack Obama a entamé sa visite au siège de l'emblématique société Facebook jeudi soir à Palo Alto en Californie. «Mon nom est Barack Obama, et je suis le type qui a fait porter une veste et une cravate à Mark», a-t-il taquiné d'entrée de jeu. Plutôt coutumier d'un style vestimentaire décontracté, le jeune PDG Mark Zuckerberg, bientôt 27 ans, portait en effet une veste, et une cravate au n½ud un peu lâche. (Voir la vidéo ABC News ci-dessous)

Facétie mise à part, Barack Obama, qui revendique plus de 19 millions d'«amis» sur Facebook, est venu s'exprimer sur un sujet bien plus lourd : le budget des États-Unis. Un problème abyssal auquel il va bien finir par falloir s'attaquer, alors qu'en début de semaine, l'agence de notation Standard and Poor's a dégradé à «négative» sa perspective de note de la dette de long terme du pays. En outre, la pression internationale (FMI, G20, etc.) et nationale (le Parti républic

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant