Chevron reconnaît sa "responsabilité" dans la marée noire au large de Rio

le
0
Chevron, le numéro deux américain du pétrole, a reconnu dimanche son "entière responsabilité" dans la fuite de pétrole, qui pollue, depuis deux semaines, l'océan atlantique au large de Rio de Janeiro, dans le sud du Brésil. Entre 5.000 et 8.000 barils de pétrole se sont déjà échappés du champ de Frade, d'après les estimations de l'Agence brésilienne nationale du pétrole (ANP). De son côté, Chevron, qui a cimenté la fuite pendant quatre jours, communiquera d'autres évaluations, "dans les prochains jours", concernant l'ampleur des dégâts. Selon lui, seul subsisterait l'équivalent de 18 barils de galettes de pétrole, à 120 kilomètres des côtes. Une approche contestée par l'ANP, citée par les médias locaux. L'accident a été provoqué par une pression anormalement élevée dans le forage de l'un des puits, explique Chevron. Le liquide se serait ensuite échappé par les fissures. Les opérations de prospection ont immédiatement été suspendues. Contrairement aux extractions en cours : la production s'est ainsi maintenue à son niveau habituel, soit 79.000 barils équivalent-pétrole/jour.
Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant