Chevaline : une équipe d'enquête franco-britannique

le
0
Afin que les efforts menés conjointement par les policiers de part et d'autre de la Manche pour résoudre le triple meurtre du 5 septembre ne se heurtent plus à des difficultés juridiques, une équipe commune d'enquête est mise sur pied.

Alors que, depuis le 5 septembre, les enquêteurs français et britanniques travaillent de concert à résoudre l'énigme de la tuerie de Chevaline (Haute-Savoie) où trois personnes d'une même famille ont trouvé la mort, une vraie équipe commune doit être créée vendredi.

Placée sous l'égide de l'agence européenne de coopération judiciaire Eurojust, la mise en place de cette Equipe commune d'enquête (ECE) doit permettre de lisser les difficultés juridiques posées par les différences de culture existant entre les deux pays. Depuis le début de l'enquête, plusieurs commissions rogatoires internationales adressées par les juges d'instruction français ont ainsi été refusées par le ministère britannique de l'Intérieur (Home office) car elles n'étaient pas suffisamment motivées au vu du droit pénal anglais. Dans le cadre de l'ECE, les commissions rogatoires internationales deviendront inutiles. En outre, «les enquêteurs des deux pays auront accès à l'intégralitü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant