Chesapeake préfère le liquide au gaz

le
0

(Commodesk) La compagnie américaine Chesapeake Energy a annoncé le 8 août de nouvelles réductions de sa production de gaz naturel. Elle poursuit ainsi sa stratégie consistant à se concentrer sur les productions « liquides », c'est-à-dire de pétrole et autres hydrocarbures qui, comme le butane ou le propane, sont récupérés sous leur forme liquide.

Chesapeake, deuxième producteur américain, se détourne en effet ces dernières années du gaz naturel, dont les prix locaux se sont effondrés avec le développement de l'exploitation des gaz de schiste, pour se concentrer sur des activités plus rentables.

Avec un ralentissement de ses activités de forages dans les gisements de gaz « sec », la compagnie prévoit pour 2013 un déclin de 12% de ses capacités de production de gaz naturel et un repli de 7% des volumes, à environ 30 milliards de m3. La production de liquides progresserait au contraire de 32%.

La compagnie, lourdement endettée, a vendu pour 4,7 milliards de dollars d'actifs au premier semestre 2012, notamment des gazoducs, ce qui lui a permis d'afficher un bénéfice net de plus de 900 millions de dollars au deuxième trimestre. Les cessions totales de l'année devraient atteindre 11,7 milliards de dollars.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant