Cher : une femme séquestrée et torturée pendant huit jours

le
0
Les faits se sont déroulés dans une maison de l'agglomération de Bourges. Sept suspects, dont trois mineurs, ont été mis en examen. À l'origine du calvaire de la victime, âgée de 35 ans, une accusation de tromperie.

L'horreur pendant «au moins huit jours». Sept personnes, dont trois mineurs, ont été mises en examen samedi à Bourges dans une affaire de séquestration accompagnée d'actes de tortures et de barbarie sur une femme de 35 ans, a annoncé lundi le parquet.

La victime aurait été séquestrée et violentée pendant plus d'une semaine au début du mois d'août, dans une maison de Saint-Doulchard, située dans l'agglomération de Bourges. Ses ravisseurs, la victime les connaissait : il s'agirait de son ami et de certaines de ses connaissances. L'origine de ce calvaire était «un prétexte de tromperie totalement futile», a précisé un représentant du parquet au quotidien Le Berry républicain.

Des suspects âgés de 14 à 33 ans

Libérée jeudi en fin d'après-midi par la police suite à une dénonciation, la victime de 35 ans présentait diverses séquelles comme des traces de brûlures de cigarettes et des tatouages insultants ou obscènes sur le corps. Elle s'est vue prescrire troi

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant