Chen: «Des incertitudes sur mon futur»

le
0
INTERVIEW - Isolé du monde extérieur, le dissident aveugle a accordé un entretien au Figaro .

Une semaine après être sorti de l'ambassade américaine où il s'était réfugié pendant six jours, Chen Guangcheng est toujours à l'hôpital de Chaoyang, dans l'est de Pékin. Et fortement incité à y rester. Les autorités chinoises ont toutefois ouvert la voie vendredi à une sortie de crise, en faisant savoir que l'avocat aveugle pouvait déposer une demande pour aller étudier à l'étranger. L'université de New York lui a proposé une bourse. Un représentant des autorités chinoises lui a aussi assuré qu'une enquête serait menée sur les agissements des autorités locales du Shandong et qu'il y aurait des suites s'il s'avérait qu'elles ont enfreint la loi. En 2005, le combat de l'avocat contre les stérilisations et avortements forcés avait suscité l'ire des cadres de cette province. Depuis sa sortie de prison en septembre 2010, le harcèlement et les violences n'ont jamais cessé. Chen a répondu au Figaro, par téléphone, puisqu'il est toujours isolé physiquemen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant