Cheminots ivres dans un poste d'aiguillage... La suite !

le
13
Des aiguilleurs d'un poste de Paris-Ouest ivres pendant leur service.
Des aiguilleurs d'un poste de Paris-Ouest ivres pendant leur service.

La vidéo mise en ligne mercredi 18 juin a fait l'effet d'une bombe. Elle montrait les agents d'un poste d'aiguillage de Paris-Ouest pris de boisson et à deux doigts de causer par négligence un accident ferroviaire qui aurait pu être meurtrier... Dans l'après-midi de mercredi, la SNCF a rendu public un bref communiqué : "La direction ge?ne?rale de la SNCF a pris connaissance ce mercredi matin d'une vide?o publie?e par Le Point.fr relatant des faits qui se sont produits en fe?vrier 2013. Elle a imme?diatement saisi la direction de l'e?thique de la SNCF, qui me?ne, depuis, une enque?te interne. La SNCF condamne fermement ces agissements, s'ils e?taient confirme?s a? l'issue de l'enque?te." Bien entendu, Le Point.fr persiste et signe et se permet de reprendre la direction de la communication de la SNCF sur un point : cette vidéo ne date pas de février 2013, mais de février 2014...L'auteur de la vidéo se tient à la disposition des enquêteursMe Yassine Bouzrou, l'avocat de l'agent SNCF auteur de la vidéo, tient à préciser : "Mon client, qui souhaite garder l'anonymat, espère que la direction de la SNCF tirera toutes les conséquences de cette vidéo pour éviter un nouveau drame tel que celui qui s'est produit à Brétigny-sur-Orge. Contrairement à ce qui a pu être dit ou écrit, mon client n'a engagé aucune poursuite pénale contre la SNCF pour quelque motif que ce soit. Il avait agi auprès de sa direction uniquement pour des...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Rei_Seki le mercredi 2 juil 2014 à 15:18

    Vivement la retraite à 50 ans, qu'on puisse picoler tranquille.

  • crcri87 le vendredi 20 juin 2014 à 12:50

    Et Brétigny quelles nouvelles ? Un boulon manquant + un boulon branlant sur une éclisse à 3 boulons ça n'a pas frappé la visite dite de maintenance ? Qu'en est-il de l'enquête judiciaire et de l'enquête interne ? Pépy règle-t-il les problèmes en les étouffant ?

  • alain..c le jeudi 19 juin 2014 à 19:09

    M3335165 et si suite à cette beuverie il y avait eu un accident mortel? Tu sais généralement les syndicats évoquent le droit de retrait , là le client devrait exiger les retrait du mec des effectifs.....

  • 300CH le jeudi 19 juin 2014 à 14:04

    Chef!! un p´tit verre on a soif, Chef!! un p´tit verre on a soif, une p´tit Bière, on a soif, on a soif !! on a soif !!

  • M3335165 le jeudi 19 juin 2014 à 12:39

    1 unité ne fait pas 1 entreprise. Bien sûr les fautifs doivent être sanctionnés mais pour l'alcool cela est parfois difficile. Dans l'entreprise où je travaillais nous avions constaté 1 état très douteux d'un agent. Celui-ci a été dirigé sur l'Hôpital et lorsque nous avons voulu obtenir 1 document probatoire de la part de l'hôpital le secret médical nous a été opposé. Ceci s'est produit à deux reprises. J'ai connu ce problème également dans 1 dépôt alimentaire avec des conducteurs d'élévateurs.

  • ppetitj le jeudi 19 juin 2014 à 12:09

    Et après l'enquête...Rien puisqu'ils sont intouchables les alcoolos...

  • alain..c le jeudi 19 juin 2014 à 11:34

    Boire au travail est une faute grave surtout quand à chaque interview ils parlent de sécurité de manque d'effectifs etc, c'est vrai que s'ils sont bourrés il faut à minima le double voire de triple de personnes.

  • M3266709 le jeudi 19 juin 2014 à 10:58

    ahaha, changer de sujet pour dénigrer les grévistes... très puissants les journalistes!

  • gyere le jeudi 19 juin 2014 à 10:41

    Il reste à fulloil alias psdi à se regarder dans une glace, s'il le peut encore!!

  • M3182284 le jeudi 19 juin 2014 à 10:14

    trop bourrés pour faire la rève...C'est dire..