Chelsea se fait aussi sortir de la Cup

le
0
Chelsea se fait aussi sortir de la Cup
Chelsea se fait aussi sortir de la Cup

Auteur d'un magnifique doublé, Romelu Lukaku permet à Everton de se qualifier pour les demi-finales de F.A Cup, au terme d'une rencontre engagée. Globalement faible dans le jeu, Chelsea vient donc de ponctuer sa saison.

Everton FC 2-0 Chelsea FC

Buts : Romelu Lukaku (77e puis 82e) pour les Toffees

Il s'agit probablement de l'image que tous les supporters d'un club anglais - hormis Chelsea - rêvent de voir plus fréquemment. Avec le regard typique du chien méchant, la gueule ouverte, Diego Costa sort sous les moqueries des fans d'Everton, exclu pour un mauvais geste qui lui vaut une seconde biscotte jaune en fin de partie. "Dieeeego Cooosta, the elephant man ", chantent les travées de Goodison Park. A ce moment-là de la rencontre, Everton et ses supporters peuvent jubiler : le bad boy finit vaincu et les hommes de Roberto Martínez iront disputer les demi-finales de la FA Cup grâce à un ancien de la maison londonienne : Romeu Lukaku.

Diego qu'est-ce t'as, toi ?


Prestige de la F.A Cup oblige, les deux managers titularisent ce qu'ils peuvent offrir de mieux pour le spectacle. Matić fait enfin son retour dans le onze des Blues alors qu'Eden Hazard, en méforme absolue et légèrement blessé, n'est même pas sur la feuille de match. Comme toujours à domicile, Everton met de l'impact d'entrée de jeu. Les duels se disputent farouchement, à l'image de Diego Costa qui s'embrouille déjà avec la moitié de Goodison Park et se prend un habile "Fuck off " d'Aaron Lennon. Aucune des deux teams ne parvient à prendre l'ascendant sur l'autre, seuls quelques enchainements de passes et dédoublements, par séquences, permettent à la rencontre d'être plaisante. Les fautes (9 avant la demi-heure de jeu), souvent tactiques, empêchent la partie de s'enflammer.

Le manque de justesse dans la dernière ou avant-dernière passe fait le reste. Fàbregas, positionné devant la paire Mikel-Matić, ne réussit pas à donner des changements de rythme à son équipe. En face, le duo Lukaku-Barkley est assez transparent. L'unique grosse occasion londonienne en première mi-temps intervient à la suite d'un découpage de Jagielka aux abords de la surface. Willian arrive à cadrer son coup-franc mais Joel, qui a relégué Howard sur le banc depuis plusieurs semaines, claque une parade davantage photogénique qu'efficace. Everton répond dans la foulée d'une frappe du gauche de…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant